Crédit agricole

Crédit Agricole : heureusement que la banque coopérative limite les pertes de la SA

Michel Abhervé revient sur les pertes du Crédit agricole : "Nous avions relevé récemment l’évolution de la communication du Crédit Agricole. Cette évolution de la communication prend sens avec la parution des comptes de l’exercice 2012 qui montrent une perte très importante de Crédit Agricole SA, à hauteur de 6,47 milliards d’euros, partiellement compensée par les bénéfices de la banque coopérative, qui s’élèvent à 3,54 milliards d’euros, qui permettent de réduire le déficit global du groupe sur l’exercice à 3,8 milliards d’euros. Quel retournement de l’histoire depuis la période où les responsables d’une banque coopérative considérée comme archaïque faisaient l’éloge de la SA, machine à produire des excédents et à faire des investissements qui allaient produire des retours juteux. [...]"

Eticoop : le Crédit Agricole réinvestit les valeurs coopératives

Alors que le Crédit agricole s'offre une campagne nationale de publicité vantant les mérites de la banque coopérative, produit des films fort bien fait à l'occasion de l'année internationale des coopératives (voir notamment le "T'es coop!), les caisses régionales d'Aquitaine et de Pyrénées-Gascogne annoncent le lancement d'Eticoop, école qui aura pour mission de "favoriser la gouvernance de l'entreprise de nature coopérative", "au coeur du développement territorial " selon les mots de Guy Chateau, directeur général de la CRCA d'Aquitaine.

"L’hybridation du business model des groupes bancaires coopératifs: une étude comparée du groupe Crédit agricole et du mouvement Desjardins" Alexandre Pourchet

2e Prix 2011 de la recherche coopérative  organisé par le Crédit Mutuel et la Recma. Master 2 recherche Politique Générale et Stratégie des Organisations, Paris Dauphine.

Introduction générale 

PREMIERE PARTIE : ELEMENTS HISTORIQUES ET THEORIQUES

Chapitre I : Historique des coopératives

Section I.1 : Les coopératives dans le temps

Section I.2 : Les différentes formes de coopératives Section I.3 : Les dates clés

Quand les valeurs sont bousculées

Ce numéro 308 de la Recma aborde sous des angles multiples la gouvernance des entreprises d’économie sociale. Quatre contributions présentées au colloque organisé par l’Istec (Ecole supérieure de commerce et de marketing), en collaboration avec l’Association internationale de management stratégique (AIMS), le Crédit mutuel et la Recma, se penchent sur des problèmes classiques de la gouvernance: la constitution d’un groupe hospitalier mutualiste qui adopte des stratégies de croissance externe, la gouvernance hybride – entre mutualisme et capitalisme – d’un groupe bancaire, la gestion du sociétariat dans une banque régionale, la relation entre efficacité économique et pratiques démocratiques. Ces contributions en sciences de gestion abordent des problématiques qui ne sont pas nécessairement spécifiques à l’économie sociale. Il n’en fallait pas moins pour évoquer les questions relativement nouvelles que les auteurs ambitionnent de traiter.