FNMF

Lire François Espagne

En tête de cet éditorial, je salue la mémoire de François Espagne qui nous a quitté le 30 novembre 2019. L’ancien secrétaire général de la Confédération générale des sociétés coopératives ouvrières de production (CG Scop) était l’un des meilleurs spécialistes de la coopération de production, qu’il a analysée sous les angles historique, juridique et doctrinal.

La mutualité fait entendre sa voix

Acteur historique de la protection sociale des travailleurs, la mutualité est longtemps restée discrète, limitant ses opérations de communication aux sociétaires. Ce temps est révolu. Faisant suite à la campagne de communication qui, en 2018, soulignait auprès du grand public les spécificités des « vraies mutuelles », celle lancée en 2019 par la Mutualité française vise à valoriser le rôle majeur des mutuelles dans la démocratisation de l’accès aux soins.

Le PLFSS 2020 ne répond pas aux attentes des mutuelles santé

Le PLFSS (projet de loi de financement de la Sécurité sociale) 2020 a suscité dès le mois d’octobre 2019 les critiques sévères de la Mutualité française, qui le qualifie de « texte de renoncement à l’équilibre des comptes sociaux ». La fédération pointe particulièrement :
- la non-compensation des exonérations de cotisations sociales, génératrice de déficits ;

La Mutualité française demande des mesures pour les Espic

La Mutualité française souligne que les mesures récentes annoncées par le Premier ministre pour le service hospitalier public ne concernent pas les établissements de santé privés d’intérêt collectif (Espic). Bien qu’ils soient administrés par des institutions diverses de droit privé (associations, fondations, congrégations ou mutuelles) souvent reconnues d’utilité publique, les Espic remplissent une mission de service public identique à celle des hôpitaux publics.

Mutualité et recherche

Dans le cadre des journées de rentrée de la Mutualité française, qui ont eu lieu en septembre 2019 à Nancy, plusieurs débats ont été organisés autour du thème « Les mutuelles actrices de la transformation du système de santé ». Les responsables mutualistes et politiques ont ainsi pu croiser leur point de vue avec celui des chercheurs.

L’Institut Montparnasse organise une rencontre pour « faire société » autour des mutuelles et présente ses nouvelles orientations

Le 18 juin, l’Institut Montparnasse, spécialisé dans la recherche et la formation au service du mouvement mutualiste, organisait un débat autour du thème « faire ou refaire société » avec Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, et Thierry Beaudet, président de la Mutualité française. Cette conférence, animée par le magazine Alternatives économiques, visait deux objectifs.

Les mutuelles alimentent le débat public sur la santé et la protection sociale

Diverses initiatives témoignent de la volonté de la Mutualité française de faire vivre un débat public sur la santé et la protection sociale et d’imposer ces thématiques comme un enjeu primordial des politiques nationale et européenne. Telle est d’ailleurs l’intention qui avait présidé à la création de la plateforme PlacedelaSante.fr lors de la campagne présidentielle de 2017.

Des publications mutualistes pour éclairer les débats

Pour pouvoir s’exprimer en toute connaissance de cause, le public dispose des dernières publications de la Mutualité française sur les sujets brûlants de l’actualité de la protection sociale. Rendant compte des expériences innovantes, le magazine trimestriel Mutations livre dans son numéro de janvier un décryptage des changements induits par l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) dans la santé et l’assurance. Dans le domaine médical, l’IA est un outil prédictif permettant de faire des choix thérapeutiques plus pertinents.

Un prix mutualiste pour encourager la recherche et l’innovation

Le 23 janvier 2019, la Mutualité française et la Fondation de l’Avenir ont organisé une journée nationale dédiée à la recherche et à l’innovation dans les établissements hospitaliers mutualistes issus du réseau GHMF (Groupement hospitalier de la Mutualité française). À cette occasion, le prix Avenir Recherche Innovation (Pari) a été remis simultanément dans vingt-six établissements français.