Macif

La rémunération des dirigeants de l’ESS : lever le tabou ?

Fin janvier 2019, la révélation par Le Canard enchaîné d’une hausse de 66,2 % de la rémunération du président de la Macif, votée par le conseil d’administration, a semé l’émoi parmi les salariés du groupe mutualiste. Sans doute cette information a-t-elle également suscité quelques interrogations de la part des 5,4 millions de sociétaires. Conscient de l’atteinte portée à l’image de la Macif, le président a décidé de ne pas briguer un 6 e mandat, comme il s’en explique dans L’Argus de l’assurance du 28 février.

Le rapprochement entre la Matmut et la Macif s'accélère

Après la décision de la Maïf de quitter la SGAM Sferen en mai dernier (et sur laquelle l'autorité de controle ACPR ne devrait plus tarder à donner son avis avant finalisation de la sortie de la Sgam avant la fin d'année), la Macif et la Matmut ont formalisé une lettre d'intention fixant en quelque sorte la « feuille de route des deux mutuelles au sein de la Sagm Sferen ».

SFEREN : La Macif et la Matmut veulent constituer un pôle mutualiste référent

Les groupes Macif et Matmut annoncent la signature d’une lettre d’intention qui confirme leur volonté partagée de réunir leurs forces pour constituer un pôle mutualiste référent sur le marché de l’assurance et des services financiers.
L’ambition du nouveau projet Sferen est de renforcer l’alliance entre les deux mutuelles d’assurance de façon durable, dans le respect des spécificités de chaque entité.

Fonds CoopMed : 10 millions d'euros pour financer l’économie sociale de la méditerranée sud

Le Crédit Coopératif, la Macif, la Banque européenne d’investissement (BEI) et des financeurs des deux rives de la Méditerranée vont lancer le « fonds social » CoopMed dans quelques semaines afin de participer au financement et à l’accompagnement des acteurs de l’économie sociale (association, coopérative, entreprise sociale). « Nous lancerons début 2014 CoopMed pour des projets destinés à des coopératives en Méditerranée. » a précisé la semaine dernière Jean-Louis Bancel, président du Crédit Coopératif.

L'économie sociale au 50e congrès de la CGT

Le 50ème congrès de la confédération nationale de la CGT se tient du 18 au 25 mars à Toulouse. Ce congrès qui a lieu tous les 3 ans, est l'occasion pour le 1er syndicat de France de réunir tous ses mandataires autour d'enjeux nationaux. Cette année verra également le remplacement de son secrétaire confédéral. Le Crédit Coopératif, banque des instances représentatives en entreprises, est le seul organisme bancaire présent.Un village dédié à l'Economie Sociale et Solidaire sera initié à cette occasion. Le Crédit Coopératif, acteur de l'ESS se trouvera aux côtés d'autres entreprises partenaires telles le Groupe Chèque Déjeuner ou la Macif. Un pôle dédié aux entreprises de l'Industrie sera également ouvert.

SOFOCLE-ES: Usgeres, CNCRES, Macif, Chorum; formation des employeurs de l'ES

L’Union de syndicats et groupements d’employeurs représentatifs dans l’économie sociale (Usgeres), le Conseil national des chambres régionales de l’économie Sociale (CNCRES), la Macif et Chorum viennent de signer un protocole de coopération dont l’objectif est de créer de déployer « un socle de formation à la fonction employeur dans les territoires ».

AU-DELÀ DU CONTRAT : LA MOBILISATION DU CONCEPT DE VALEUR DE LIEN DANS LA RELATION SOCIÉTAIRE-MUTUELLE D’ASSURANCE. Le cas Macif

Le contexte de changement global dans les rapports entre acteurs de la consommation caractérisé par l’eff acement des frontières entre l’économique et le social préfi gure une transformation du lien social et pose la question de la valeur issue de l’échange marchand. Dans le secteur mutualiste, les parties prenantes entretiennent des relations spécifi ques qui dépassent la relation de consommation classique, et apportent à l’échange marchand, au-delà d’une valeur d’échange et d’une valeur d’usage, une « valeur de lien ». Dans cet article, par la mobilisation du concept de valeur de lien, nous montrons qu’à travers la circulation d’un certain type de bien il peut y avoir une création de valeur qui n’est pas liée aux spécifi cités assurancielles, mais à la qualité de la relation mutualiste. Pour ce faire, nous développons une analyse de l’interaction entre les personnels en contact et les sociétaires d’une société d’assurance mutualiste, la Macif. Nos résultats révèlent que, dans la relation contractuelle, ce qui est visé, c’est l’établissement d’une relation éthique entre les partenaires. Nous montrons en eff et que, pour créer de la valeur de lien, il faut être capable de « tempérer l’altérité créée par le contrat » et qu’une des conditions est l’autonomie laissée aux personnels en contact avec les sociétaires, parce que la relation s’inscrit dans les enjeux réciproques de la reconnaissance.

Numéro de revue: 
321
Année de publication: 
2011
Fichier attachéTaille
PDF icon recma321_062080.pdf231.83 Ko
Auteur(s): 
Juliette Weber