Brésil

Les incubateurs technologiques de coopératives l’expérience des universités brésiliennes

Cet article propose une modélisation des incubateurs technologiques de coopératives populaires (ITCP), un type d’incubateur répandu au sein des universités brésiliennes, qui présente des résultats très positifs en termes de développement de l’entrepreneuriat local dans des territoires démunis. Les résultats suggèrent un potentiel de transférabilité de ce modèle d’incubateur à d’autres contextes. Notre étude invite d’autres universités à travers le monde, cherchant à augmenter leur engagement pour le développement social et économique de leurs communautés, à apprendre de l’expérience brésilienne.

 

Numéro de revue: 
340
Année de publication: 
2016
Auteur(s): 
Lola Virolle, Marlei Pozzebon et Lauro Gonzalez

L’ESS produisant la ville à la périphérie de la périphérie : deux expériences brésilienne et argentine

L’économie sociale et solidaire (ESS) incarne des valeurs humanistes au travers de pratiques marchandes, non marchandes et non monétaires. Dans cet article, nous proposons des critères pour les identifier et les analyser en les illustrant par deux expériences qui produisent « de la ville » en Amérique latine : l’association des Moradores del conjunto Palmeiras (Brésil) et la coopérative Comunidad Organizada (Argentine). Nous exposons certains de leurs aspects constitutifs, tels que l’élaboration de « satisfacteurs » synergiques de besoins, non seulement pour leurs membres, mais aussi pour la communauté dans son ensemble. Les caractéristiques de ces expériences n’ont pas été suffisamment soulignées ni évaluées en termes de rationalité et d’utilité sociale. Cet article vise à les faire reconnaître sur le plan académique et en tant qu’éléments potentiels de formulation et d’évaluation des politiques publiques urbaines.

Numéro de revue: 
337
Année de publication: 
2015
Auteur(s): 
Ruth Muñoz

Eléments pour une théorie de l’ESS : les cas du Brésil et de la France

Cet article analyse les différentes conceptualisations de l’économie sociale et solidaire (ESS) issues des milieux académiques brésilien et français, et plus particulièrement la manière dont elles appréhendent la place de l’ESS dans la société et le changement social. L’objectif est d’identifier les divergences et les similitudes à travers une comparaison des débats théoriques dans les deux pays. Du côté brésilien, les principaux auteurs mettent en avant l’autogestion comme principe entrant en contradiction avec le reste de la société. Cependant, le rôle de l’Etat apparaît important pour le développement de ce secteur. Du côté français, c’est à la fois l’autonomie et le rôle de l’Etat qui sont valorisés. La synthèse met en évidence la contribution des conceptualisations propres à chaque pays dans l’élaboration d’un nouveau modèle culturel au sens où l’entend Alain Touraine.

Numéro de revue: 
336
Année de publication: 
2015
Auteur(s): 
Magali Zimmer et Carolina Orquiza Cherfem

Au Brésil, les coopératives aident les producteurs d'orange à produire mieux et à contrôler la commercialisation

[...] Avec ses champs couverts d'arbres ronds et luisants, la région de Rio Real, à 250 kilomètres au nord de Salvador, domine la production d'oranges de l'état de Bahia, deuxième fournisseur brésilien d'agrumes. Une bonne partie provient de l'agriculture familiale, soutenue par les coopératives. "J'étais allergique au produit chimique que je pulvérisais. C'est l'association qui m'a donné l'idée de passer au biologique, en utilisant par exemple de la décoction de manioc comme herbicide", raconte Nelson Borges da Cruz, qui exploite quatre hectares d'orangers associés à du manioc, du maïs et des haricots.Coopealnor l'a également aidé à trouver des débouchés pour ses fruits biologiques. Il les écoule à 650 réais la tonne (200 euros) au lieu de 550 réais actuellement pour des agrumes conventionnels.

2e Forum social de l'Economie solidaire au Brésil, 11-14 juillet : jusqu'au 22 juin, l'OFQJ offre 2 bourses de 1000 euros pour s'y rendre

Du 11 au 14 juillet 2013, se tiendra à Santa Maria, au Brésil, le 2e Forum social de l'Economie solidaire. LOffice franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ), qui est un organisme bi-gouvernemental français et québécois, offre deux bourses de 1000 euros à des jeunes entrepreneurs ou professionnels (18-35 ans) de l'ESS qui souhaiteraient participer à l'événement.

L’économie populaire solidaire : une perspective anticapitaliste

Au cours des deux dernières décennies, l’économie populaire solidaire a connu un essor important au Brésil et, tout particulièrement dans l’Etat du Rio Grande do Sul, plus connu par sa capitale Porto Alegre, pour avoir innové avec le budget participatif à partir de 1990 et pour avoir été le lieu d’accueil de premiers forums sociaux mondiaux (FSM). Un texte de Richard Neuville pour autogestion.asso.fr