recherche

Naissance d'un Groupe de recherche en gestion des organisations du secteur de la santé & de l’ESS : Asclépios (inscription avant le 31 juillet)

Dans le champ de l’économie sociale, le groupe de recherche Asclepios s’intéresse à un secteur particulier, celui de la santé, pris au sens large, c'est-à-dire toute forme d’assistance de la personne malade, âgée, handicapée, sans distinction de statut public, privé ou non lucratif… Notre préoccupation touche communément l’établissement et ses logiques gestionnaires, mais aussi toutes les parties prenantes qui y sont associées, industrie pharmaceutique, sociétés de services, financeurs, autorité de régulation, collectivités locales… Ce secteur est né avec notre ère, lié au principe de la charité. Ses premières manifestations, matérialisées par la floraison hospitalière du moyen âge, sont indissociables du pouvoir religieux, l’hôpital n’est pas un centre de soin mais le lieu d’accueil et de soulagement de toutes les formes de détresses. L’organisation des états et le développement des logiques d’état providence génère une première évolution, celle du passage de la charité, individuelle et peu organisée, à celle de la bienfaisance, élargissant de ce fait le champ d’intervention à d’autres domaines, comme ceux des équipements de services publics, de la salubrité, des équipements sportifs, culturels, des logements sociaux, de l’éducation… Notre secteur entre alors dans la préoccupation économique des états, n’étant plus totalement supportée par les organisations religieuses. Puis son champ va encore s’élargir, sous l’effet conjugué du progrès de la science et de l’émergence de nouvelles prises de consciences. Le progrès scientifique transforme l’hôpital-hospice en un lieu où cohabitent technologies, nécessité de management, qualifications élevées. Il introduit en même temps des séparations en secteurs qui développent chacune leur référentiels de valeurs, sens de l’action, mode de structuration. L’ONG et le secteur mutualiste se structurent sur le militantisme, l’hôpital sur la technique, le handicap et le secteur personnes âgées sur la mission de service public…

"Le rôle visible et invisible des coopératives", séminaire de recherche, Grenoble, 2-3 nov 2012

L’IEP de Grenoble / ESEAC (Equipe de Socio-Economie Associative et Coopérative), avec le soutien de la Fondation du Crédit Coopératif et de la Casden BP, organisent un séminaire européen de recherche sur "Le rôle visible et invisible des coopératives" les 2-3 novembre 2012. (Proposal for an European workshop on cooperatives). Les organisateurs sont en phase de sollicitation des chercheurs. Ce séminaire ne sera pas ouvert à un large public (hormis pour un débat avec des coopératives locales) mais les organisateurs souhaitent y associer des professionnels qui ont mené une réflexion sur le sujet.

Les cahiers de l'innovation se penchent sur l'ESS

"L’innovation sociale Acteurs et Système" : c'est le titre de la 38e livraison de la revue Innovations largement consacrée à l'innovation sociale dans l'ESS. Dossier présenté par Nadine Richez-Battesti (membre du comité de rédaction de la Recma) et Delphine Vallade. Considérée comme un puissant vecteur de dépassement des périodes de crise, l’innovation, dans ses différentes déclinaisons (technologique, organisationnelle, institutionnelle…) cristallise aujourd’hui l’attention des acteurs, qu’ils soient chercheurs, politiques, experts ou simples citoyens. L’irruption de « l’innovation sociale » dans ces débats et l’engouement qu’elle suscite aux niveaux national et international, provoquent des interrogations et appellent des analyses. Quels sont les déterminants de l’innovation sociale, et quels caractères la distinguent de l’innovation organisationnelle ou institutionnelle ? Pour réinterroger la notion d’innovation sociale, les auteurs de ce numéro d’Innovations, Cahiers de l’économie de l’innovation privilégient une analyse centrée sur les usages. Ils confrontent les usages disciplinaires qui en sont faits et s’efforcent d’évaluer et de caractériser sa capacité analytique à la lumière de la façon dont les acteurs se sont approprié cette notion sur différents terrains d’action économique et sociale.

"Coopérer pour le changement", colloque de recherche, 24-27 juin, Montréal (Québec)

Dans le cadre du congrès annuel du Conseil canadien de la coopération et de la mutualité (CCCM) et l'Association des coopératives du Canada (ACC) qui aura lieu les 24-27 juin à Montréal (Québec), sous le thème de "l'Année internationale des coopératives. Les coopératives, des entreprises pour un monde meilleur.", est organisé un colloque sur la recherche et les études en coopération: "Coopérer pour le changement. L'Année internationale des coopératives".

Prix Jacques Tymen de l’Association d’Économie Sociale, jusqu'au 26 mars 2012

Remis dans le cadre des 23e journées de l'AES, ce prix (1400 euros pour une thèse ; 700 euros pour un mémoire de M2) récompensera les meilleurs travaux individuels, non encore publiés, soutenus entre le 1er janvier 2011 et le 1er avril 2012, de jeunes chercheurs oeuvrant dans le champ de l’économie sociale.

"Cooperatives in the Focus of a New Economic Policy", XVIIe International Conference on Cooperative Studies, Vienne, Sept 18-20 2012, call for papers untill April 10

XVII. International Conference on Cooperative Studies of the Association of Cooperative Research Institutes (Arbeitsgemeinschaft Genossenschaftswissenschaftlicher Institute, AGI) VIEN/VIENNA 2012:“Cooperatives in the Focus of a New Economic Policy”.

"Entrepreneuriat et management des coopératives : regards croisés", Congrès International d’Economie et de Gestion, Agadir, 10-11 mai 2012, appel à communications jusqu'au 31 mars

Depuis l’avènement de la crise internationale économique et financière en 2008, un regain d’intérêt à l’économie sociale solidaire a était constaté et ce en raison des multiples avantages que présente cette économie notamment son mode de gouvernance fondé sur l’entrepreneuriat collectif et la gestion démocratique. C’est dans ce contexte, que l’ONU a décrété l’année 2012 « année internationale des coopératives ». Au Maroc, le secteur coopératif a connu un saut quantitatif et qualitatif lors de la dernière décennie grâce à la multiplication du nombre des coopératives et la diversification de leurs secteurs d’action. Toutefois, l’Office de Développement de la Coopération et l’autorité gouvernementale en charge de l’économie sociale ont constaté qu’un bon nombre de coopératives souffre de plusieurs difficultés managériales et peinent à commercialiser leurs produits. A cela s’ajoute les difficultés d’intégration des secteurs fortement concurrentiels ou quasi-monopolisés par les entreprises de type classique. Conscients de l’importance des coopératives dans toute politique de développement les organisateurs de la 6ème édition du Congrès International d’Economie et de Gestion ont retenu comme thème central : «Entrepreneuriat et management des coopératives : regards croisés»