recherche

Workshop "pratiques et défis de l'entreprise sociale et de l'ESS", 26-27 sept., Université Paris 7

Organisé par Petia Koleva, Thomas Lamarche et Yorgos Rizopoulos (LADYSS), Liliane Pérez (ICT).

compte-rendu et résumés des communications

26 septembre matin : amphi 6C, bâtiment HALLE AUX FARINES (3ème étage)

8h30-9h : Accueil des participants

9h : Ouverture du workshop (P. Koleva, Ladyss et L. Pérez, ICT)

Entreprise sociale et capitalisme : éclairages historiques

4e Prix de la Recherche Coopérative, candidature jusqu'au 22 octobre 2012

Organisé par le Crédit Mutuel en partenariat avec la RECMA (Revue internationale de l'économie sociale), il récompense les mémoires de Master portant sur les coopératives.  Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 22 octobre 2012. Nous vous invitons à relayer l’information auprès de vos étudiants susceptibles de présenter leur candidature. Nous nous tenons à votre disposition pour toute information. 

Au Liban aussi, l’économie sociale s’organise

(Sans partager le raccourci de Michel Abhervé sur les "gentils libanais et les méchants syriens") voici une information intéressante sur la structuration des réseaux de recherches sur l'ESS au Liban. L’Association Libanaise Pour l'Economie Sociale (ALPES) est une association qui réunit un ensemble d’enseignants-chercheurs rattachés à la Faculté de Sciences économiques de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth.  Son objectif principal est de créer un réseau universitaire qui réunit des enseignants, des chercheurs, des penseurs et des étudiants dans les domaines des sciences humaines et sociales, notamment dans le domaine de l’économie, du droit, de la sociologie et de la philosophie. L’association vise ainsi la création d’une plate-forme multidisciplinaire capable de penser les changements institutionnels que connaît aujourd’hui le monde arabe en général et le Liban en particulier.

Bulletin de veille sur la recherche en économie sociale, Uqam, juillet 2012

Le bulletin ECO-SOC INFO de juillet 2012 de la Chaire de recherche du Canada en économie sociale est maintenant disponible.Vous y trouverez des références récentes sur la recherche en économie sociale, de même qu’une recension de l’actualité provenant du milieu de la recherche (nouveaux centres et projets de recherche, événements, appels à contribution).

Bulletin de veille sur la recherche en économie sociale, Uqam, juin 2012

Aussi bien réalisé qu'utile, le bulletin ECO-SOC INFO de juin 2012 de la Chaire de recherche du Canada en économie sociale est disponible en ligne. Vous y trouverez des références récentes sur la recherche en économie sociale, de même qu’une recension de l’actualité provenant du milieu de la recherche (nouveaux centres et projets de recherche, événements, appels à contribution). Abonnement et contribution par mail.

"The Governance of Co-operative Housing: Current Challenges and Future Perspectives" call for papers of International journal of co-operative management, until 15th Oct. 2012

In recent years, the issue of co-operative housing governance has gained increasing importance across different academic fields as well as within public policies in many countries. Changes in the institutional environment of social housing, such as the reduction of public subsidies, have redefined the role and identity of co-operative housing providers. On the one hand, co-operative housing initiatives often fill the gap left by the withdrawal of the state.

"Microfinance and the New Latin American Left: between cooperation and competition", Anvers, 12-13 nov. 2012

The Flemish Interuniversity Council (Vlaamse Interuniversitaire Raad/VLIR) host an International Seminar "Microfinance and New Left in Latin America" the 12-13 November. The conference will be in Spanish and English. It is open to all academic microfinance experts and political scientist, coming from Latin America, Mesoamerica, Europe (Belgium, France, Netherlands, …); stakeholders from the microfinance sector and policy circles (MFIs, MFI-associations, regulators, public bankers, consultants, politicians or activists) coming from Latin America (Bolivia, Ecuador, Brazil, … ) and Mesoamerica (Mexico, Guatemala, Nicaragua, …), and academics and microfinance stakeholders (funding agencies, consultants, NGOs, …).

Naissance d'un Groupe de recherche en gestion des organisations du secteur de la santé & de l’ESS : Asclépios (inscription avant le 31 juillet)

Dans le champ de l’économie sociale, le groupe de recherche Asclepios s’intéresse à un secteur particulier, celui de la santé, pris au sens large, c'est-à-dire toute forme d’assistance de la personne malade, âgée, handicapée, sans distinction de statut public, privé ou non lucratif… Notre préoccupation touche communément l’établissement et ses logiques gestionnaires, mais aussi toutes les parties prenantes qui y sont associées, industrie pharmaceutique, sociétés de services, financeurs, autorité de régulation, collectivités locales… Ce secteur est né avec notre ère, lié au principe de la charité. Ses premières manifestations, matérialisées par la floraison hospitalière du moyen âge, sont indissociables du pouvoir religieux, l’hôpital n’est pas un centre de soin mais le lieu d’accueil et de soulagement de toutes les formes de détresses. L’organisation des états et le développement des logiques d’état providence génère une première évolution, celle du passage de la charité, individuelle et peu organisée, à celle de la bienfaisance, élargissant de ce fait le champ d’intervention à d’autres domaines, comme ceux des équipements de services publics, de la salubrité, des équipements sportifs, culturels, des logements sociaux, de l’éducation… Notre secteur entre alors dans la préoccupation économique des états, n’étant plus totalement supportée par les organisations religieuses. Puis son champ va encore s’élargir, sous l’effet conjugué du progrès de la science et de l’émergence de nouvelles prises de consciences. Le progrès scientifique transforme l’hôpital-hospice en un lieu où cohabitent technologies, nécessité de management, qualifications élevées. Il introduit en même temps des séparations en secteurs qui développent chacune leur référentiels de valeurs, sens de l’action, mode de structuration. L’ONG et le secteur mutualiste se structurent sur le militantisme, l’hôpital sur la technique, le handicap et le secteur personnes âgées sur la mission de service public…

"Le rôle visible et invisible des coopératives", séminaire de recherche, Grenoble, 2-3 nov 2012

L’IEP de Grenoble / ESEAC (Equipe de Socio-Economie Associative et Coopérative), avec le soutien de la Fondation du Crédit Coopératif et de la Casden BP, organisent un séminaire européen de recherche sur "Le rôle visible et invisible des coopératives" les 2-3 novembre 2012. (Proposal for an European workshop on cooperatives). Les organisateurs sont en phase de sollicitation des chercheurs. Ce séminaire ne sera pas ouvert à un large public (hormis pour un débat avec des coopératives locales) mais les organisateurs souhaitent y associer des professionnels qui ont mené une réflexion sur le sujet.

Les cahiers de l'innovation se penchent sur l'ESS

"L’innovation sociale Acteurs et Système" : c'est le titre de la 38e livraison de la revue Innovations largement consacrée à l'innovation sociale dans l'ESS. Dossier présenté par Nadine Richez-Battesti (membre du comité de rédaction de la Recma) et Delphine Vallade. Considérée comme un puissant vecteur de dépassement des périodes de crise, l’innovation, dans ses différentes déclinaisons (technologique, organisationnelle, institutionnelle…) cristallise aujourd’hui l’attention des acteurs, qu’ils soient chercheurs, politiques, experts ou simples citoyens. L’irruption de « l’innovation sociale » dans ces débats et l’engouement qu’elle suscite aux niveaux national et international, provoquent des interrogations et appellent des analyses. Quels sont les déterminants de l’innovation sociale, et quels caractères la distinguent de l’innovation organisationnelle ou institutionnelle ? Pour réinterroger la notion d’innovation sociale, les auteurs de ce numéro d’Innovations, Cahiers de l’économie de l’innovation privilégient une analyse centrée sur les usages. Ils confrontent les usages disciplinaires qui en sont faits et s’efforcent d’évaluer et de caractériser sa capacité analytique à la lumière de la façon dont les acteurs se sont approprié cette notion sur différents terrains d’action économique et sociale.