Provence-Alpes-Côte d'Azur

Caractériser les PTCE par l’analyse processuelle : une application en région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Regroupement multiacteurs autour de projet territoriaux de développement durable, le pôle territorial de coopération économique (PTCE), reconnu par la loi de 2014 relative à l’ESS, est souvent appréhendé par sa dynamique bottom-up et la dimension collective de la démarche. Nous inspirant des travaux en cours, nous commençons par caractériser d’un point de vue statique la morphologie des pôles et leur forme organisationnelle. Puis nous montrons l’intérêt d’une analyse processuelle en privilégiant la trajectoire de la structure mère des PTCE. Nous appuyons notre analyse sur deux études de cas en région Paca.

Numéro de revue: 
343
Année de publication: 
2017
Auteur(s): 
Céline Bourbousson, Nadine Richez-Battesti

Des plateformes d’achats responsables en régions

La mobilisation dans les territoires autour des achats responsables est croissante. Afin de valoriser et promouvoir l’offre de biens et de services de leurs structures, les acteurs de l’ESS, soutenus par les collectivités, s’impliquent dans la création de plateformes d’achats à destination des acteurs publics et/ou privés. Si tous les territoires ne possèdent pas encore d’annuaire des structures de l’ESS, la dynamique est lancée dans une dizaine de régions et au niveau national. Présentation par le RTES.

Alpes-Maritimes : une CARESS pour accompagner le e-commerce équitable

ARESS, c'est le nouveau projet de la Maison de l'Économie et du Développement Solidaires (MEDS), qui va lancer dès le mois d'octobre une Centrale d'Achats Responsables et Solidaires pour les Alpes-Maritimes.

Les associations d’accompagnement à la création d’activités, coordination de réseaux et industrialisation du service

Au sein des politiques publiques, les dispositifs d’appui à la création de très petites entreprises, notamment en direction de publics en difficulté, ont connu un essor sans précédent dans les quinze dernières années tant au niveau national qu’au niveau européen. Ils sont le plus souvent portés par des organismes associatifs. L’article distingue, d’une part, les associations de conseil et, d’autre part, les associations de financement. L’organisation de la production du service d’accompagnement conduit les unes et les autres à s’inscrire dans des organisations en réseaux contextualisés et dans un mouvement plus global d’industrialisation du service. Il existe pourtant des écarts dans le mode de production de l’industrialisation du service, qui s’expriment notamment dans les formes de coordination et les modes d’apprentissage collectif. Les auteurs analysent les raisons qui font que cette industrialisation s’inscrit dans un processus de coproduction d’une régulation conjointe pour les associations de financement alors qu’elle est imposée aux associations de conseil dans le cadre d’une régulation tutélaire portée par les pouvoirs publics.

Numéro de revue: 
293
Année de publication: 
2004
Fichier attachéTaille
293_051067.pdf195.31 Ko
Auteur(s): 
Richez-Battesti N.,Gianfaldoni P.