services publics

Du service public au service citoyen La Scic, un statut adapté à cette ambition

En France, le service public a été porté à l’idéal, mais, dans les faits, force est de constater qu’il doit évoluer. Le statut Scic pourrait-il permettre de le renouveler ? L’une des mesures de l’utilité sociale des entreprises se fait à l’aune de ses effets sur la société. Le statut Scic permet à certaines entreprises d’avoir un impact large sur les citoyens. L’expérience des Scic du réseau Enercoop donne à voir que son utilité tend à dépasser le seul intérêt de ses membres et bénéficiaires.

Dès 1984, en raison de la crise de l’Etat-providence, Pierre Rosanvallon envisageait la possibilité d’expérimenter des « auto-services collectifs » en parallèle ou substitution aux services publics. La Scic peut-elle constituer un outil efficace pour passer, dans certains cas, du service public au service citoyen ?

Numéro de revue: 
340
Année de publication: 
2016
Auteur(s): 
Yves-Alain Liénard

L'ESS en Ecosse: le gouvernement investit des centaines de millions... pour réduire les déficits publics

L’Écosse est un cas à part dans le Royaume-Uni. Bien qu’utilisant le terme générique de tiers secteur, le gouvernement utilise aussi la terminologie économie sociale. Il s’en sert pour caractériser l’activité économique du tiers secteur écossais qui regroupe associations (charities et organisations locales ou communautaires et religieuses), mutuelles, coopératives et les entreprises sociales. Deuxième particularité : depuis 2009, le développement des partenariats entre organisations du tiers secteur et autorités locales est conçu comme une priorité par le gouvernement écossais dans une perspective de lutte contre les déficits publics. Un article de Philippe Chibani-Jacquot pour l'ESS en Région

Au sommaire de la dernière livraison du Ciriec-Espagne, Revue de l'économie publique, sociale et coopérative

CIRIEC-España, revista de economía pública, social y cooperativa, nº 70, abril. 2011, ISSN impreso: 0213-8093, ISSN online: 1989-6816

Les citoyens face à la réglementation européenne des services publics : une évaluation du cas de l’Espagne (Judith Clifton; Daniel Díaz-Fuentes ; Marcos Fernández-Gutiérrez y Julio Revuelta)

Services sociaux d’intérêt général : entre finalité sociale et libre-concurrence

Les services publics présentent certaines spécificités, en particulier lorsqu’il est question des services sociaux. Qu’il s’agisse du droit d’accès aux prestations de sécurité sociale, du droit d’accéder à la prévention en matière de santé ou encore de bénéficier des soins médicaux, ce sont nos droits fondamentaux qui sont en jeu.

Première conférence mondiale de recherche en économie sociale du Ciriec, Victoria, oct 2007

D’une entrevue entre Ian Mac Pherson et Bernard Thiry, fin 2005, a émergé l’idée de co-organiser au Canada anglophone avec le Ciriec une conférence internationale sur l’économie sociale, la première du genre, l’internationalité plus ancienne de l’Alliance coopérative internationale (ACI) se limitant aux seules coopératives. Ian Mac Pherson est directeur du British Columbia Institute for co-operative studies et directeur du Centre canadien d’économie sociale, Bernard Thiry dirige le Ciriec international à Liège. 

Congrès international du Ciriec, Séville 22-24 septembre 2008

Le XXVIIe congrès international du Ciriec, colloque de référence sur l’économie publique, sociale et coopérative, s’est déroulé du 22 au 24 septembre à Séville, organisé par le Ciriec- Espagne en collaboration avec le Cepes- Andalousie et parrainé par plusieurs organismes publics et privés. Le congrès, placé sous la présidence d’honneur de SM le roi Juan Carlos, avait pour thème « L’innovation et le management: les réponses aux grands défis des entreprises d’économie publique, sociale et coopérative ».

L’entreprise coopérative comme alternative à la prestation de services publics : l’exemple canadien

Ce texte propose une réflexion sur les enjeux et les modalités de prestation de services publics par des organisations coopératives. Les auteurs s’attachent tout d’abord à décrire le contexte de cette problématique récente, autour de la dynamique de recomposition des rapports entre Etat, marché, économie sociale et coopérative. Pourquoi sous-traiter des services publics? Quelle place les coopératives peuvent-elles prendre dans la prestation de services publics ? Ces questions sont envisagées à la lumière de travaux de recherche présentés dans l’article. Dans un second temps, six expériences représentatives des trois niveaux de gouvernement canadien – municipal, provincial et fédéral – sont analysées. Les auteurs soulignent la diversité des modalités de sous-traitance développées au travers de ces expériences encore récentes. Certaines tendances sont également dégagées, relatives aux conditions de réussite et d’échec de telles expérimentations de sous-traitance de services publics sous forme coopérative.

Numéro de revue: 
286
Année de publication: 
2002
Fichier attachéTaille
286_047061.pdf195.31 Ko
Auteur(s): 
Vézina M. Girard J.-P.

Le CNVA, une dynamique au service de la liberté d’association

Instance consultative placée auprès du Premier ministre, le Conseil national de la vie associative (CNVA), depuis sa création en 1983, organise la réflexion sur tous les sujets qui touchent au développement de la vie associative et s’impose comme une force de propositions de nature à conforter la place des associations dans la société.

Numéro de revue: 
282
Année de publication: 
2001
Fichier attachéTaille
282_024029.pdf195.31 Ko
Auteur(s): 
Arnoult-Brill E.