associations

Colloque "L'observation locale des associations : Connaître pour agir"- Paris -17/09/2014

Le Réseau National des Maisons des Associations (RNMA) organise le 17 septembre, au Palais du Luxembourg, sous le Haut Patronage de M. Jean-Pierre Bel, Président du Sénat, un colloque sur l’observation locale des associations à destination des élus et agents de collectivités, cadres municipaux et responsables associatifs. Il mettra en lumière une méthodologie d’observation du tissu associatif de votre territoire adaptée aux réalités locales.

Tissu associatif et cohésion sociale au Maroc : le cas de la ville de Taroudant

L’économie sociale et solidaire (ESS) est un moteur de croissance et de développement qui s’attache à répondre aux besoins des populations
locales. Ce champ est riche de structures et de pratiques variées, parmi lesquelles se distingue le tissu associatif, qui ne cesse de prendre de l’importance dans les pays en voie de développement. Nous souhaitons ici mettre en relief le rôle des associations dans le développement social au Maroc, en présentant des données relatives à la ville de Taroudant, au sud de Marrakech. Le choix de cet espace urbain se justifie par l’importance du tissu associatif qui s’y déploie (près de 4 000 associations dans la province).
Notre étude porte sur un échantillon de 319 associations qui opèrent effectivement à Taroudant. Elles sont réparties sur plusieurs domaines : social, éducation, profession, habitat, culture, sport, art et environnement. Les données collectées nous permettent de brosser un tableau statistique de la vie associative locale et d’évaluer l’utilité sociale de cette dernière par la mesure de son impact sur le développement local et la cohésion sociale, en se basant sur trois critères : l’égalité des chances, la solidarité et le lien social.

Numéro de revue: 
333
Année de publication: 
2014
Auteur(s): 
Mustapha Jaad et Elhoussaine Erraoui

"choc de simplification" pour les associations - réaction du collectif des associations citoyennes

Dans la continuité du travail législatif autour de la loi relative à l’économie sociale et solidaire, la ministre, Najat Vallaud-Belkacem, a affiché l’objectif gouvernemental "d’ouvrir de nouveaux chantiers" et a notamment insisté sur un "choc de simplifications" en faveur des associations, parallèle à celui initié en faveur des entreprises pour :

Fusions entre associations : la neutralité fiscale enfin appliquée


Les associations font face à des problématiques fiscales particulières relatives aux modalités d’imposition de leurs profits. En cas de restructurations (fusion, scission, apport partiel d’actifs), les associations ne bénéficiaient plus du régime de faveur applicable aux sociétés depuis 2011. C’est désormais le cas, et c’est une bonne nouvelle pour de nombreux organismes. Par Cyril Maucour et Mehdi Battikh, avocats en droit fiscal.

Loi sur les associations en Algérie : l'Etat recule-t-il?

Les pressions européennes auraient-elles fait plier le gouvernement algérien ? Contrariées par la loi n° 12-06 du 12 janvier 2012, qui restreint et pénalise l’exercice de la liberté d’association, les capitales européennes ont semble-t-il fait parvenir leur mécontentement aux oreilles du gouvernement algérien. C’est ce que croit savoir le quotidien L’Expression, selon lequel le bureau de l’APN a accepté la proposition portant sur l’amendement de la loi en question.

3e séminaire national des associations étudiantes dans l’ESS, Paris, 15 mars 2013

La Fage organise un séminaire national des associations étudiantes dans l'Economie Sociale et Solidaire, le vendredi 14 mars à Paris (Auditorium Macif, 75015). Autour d'acteurs incontournables de l'économie sociale, cette rencontre permettra d'échanger et de faire le point sur la place que tient aujourd'hui l'ESS auprès des jeunes et quel rôle peuvent jouer les militants associatifs dans sa promotion.

114 000 emplois d'avenir dans l'ESS? Etude du Crédoc sur les besoins en main d'oeuvre dans l'ESS, janvier 2013

Un rapport du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc) remis le 29 janvier 2013 à Benoît Hamon rappelle que  600000 salariés du secteur partiront à la retraite d’ici à 2020. Une aubaine pour les jeunes ? Le "potentiel maximum d’embauches annuelles pour les jeunes peu qualifiés",  s’élèverait à 114000. Ce chiffre est très concentré sur un faible nombre d’activité, le seul secteur de l’action sociale pensant à lui seul près de 59000 embauches potentielles. Il est aussi très concentré sur un faible nombre de métiers, les 20 premiers pesant 88 % du total : aides à domicile, aides-soignants, agents d’entretiens, jardiniers paysagistes, employés de maison… Le rapport souligne aussi le niveau élevé de précarité des emplois de l’ESS (63 % de  temps complet seulement, 58 % pour les associations).

Les associations face à la conjoncture et aux emplois d'avenir, étude de Recherches&Solidarités

Une nouvelle enquête de Recherches&Solidarités, menée en décembre 2012 auprès de 1709 responsables associatifs, montre que les difficultés en matière de bénévolat, comme sur le plan financier, sont toujours présentes. Pour autant, le moral des dirigeants bénévoles est à l'optimisme, avec la volonté avec  de se mobiliser pour des emplois d'avenir réussis.

Remise du 2e Prix "Edgard Milhaud" à Anaïs Perilleux pour sa thèse "Governance and growth of cooperatives in microfinance"

Crée à l'initiative de son Président, Wilhelm-Georg Hanss, afin de commémorer le fondateur du Centre international de recherches et d’informations sur l’économie publique, sociale et coopérative (CIRIEC), le Prix bisannuel "Edgard Milhaud" a été attribué pour la 2e fois à l'occasion du Congrès du CIRIEC à Vienne, le 14 septembre 2012 à Anaïs Périlleux pour sa thèse "Governance and growth of cooperatives in microfinance". Céline MARIVAL a reçu une mention spéciale à l'occasion  de l'édition 2012 du Prix Edgard Milhaud pour sa thèse: « Interactions entre associations et pouvoirs publics: logiques, tensions diversité : Le cas des associations d’action sociale et médico-sociale ».