bénévolat

L’économie sociale et solidaire en Tunisie, un potentiel troisième secteur ?

Érigée par le gouvernement au rang de préoccupation prioritaire dans le plan de développement 2016-2020, l’économie sociale et solidaire (ESS) se trouve à l’aube d’une période de grande expérimentation en Tunisie. Le secteur dispose de véritables atouts : un ancrage sur l’ensemble du territoire, une offre importante de travail bénévole, une connaissance intime du terrain et un potentiel de création d’emploi, de richesses et d’utilité sociale. Ces atouts sont toutefois contrebalancés par des faiblesses importantes : une forte spécialisation sectorielle, un poids économique marginal, des acteurs de petite taille, des ressources humaines non qualifiées, des problèmes de gouvernance et un accès limité au financement. Cet article tente de déterminer à quelles conditions l’ESS pourrait constituer un troisième secteur à part entière, à mi-chemin entre l’État et le marché.

Numéro de revue: 
349
Année de publication: 
2018
Auteur(s): 
Fathi Elachhab

De plus en plus de jeunes bénévoles

L’engagement bénévole de s jeunes enregistre une hausse de 9 % en un an, révèle le Baromètre DJEPVA sur la jeunesse 2016 commandité par la Direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative (DJEPVA) : une enquête nationale, réalisée par le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc), avec l’appui de l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (Injep), auprès de 4 000 jeunes début 2016, qui sera présentée en exclusivité au cours d’un petit déjeuner presse, mardi 18 octobre dans les l

Voluntary Action History Society 25th Anniversary Conference - 13-15 juil 2016 - appel à com : 31 déc 2015

Voici un appel à contribution diffusé par la Voluntary Action History Society :

We are pleased to announce that the Voluntary Action History Society’s 25th Anniversary Conference will take place at the University of Liverpool, UK, between 13th and 15th July 2016.

La France bénévole, 11e édition – Mai 2014

Sous la direction de Cécile BAZIN et Jacques MALET avec une préface de Pascal DREYER, Recherches&Solidarités propose la 11e édition de leur baromètre de la France bénévole. Le nombre de Français bénévoles dans une association, en France, est passé de 11,5 millions à 12,5 millions, entre 2010 et 2013. Parmi eux, ceux qui interviennent de façon régulière, sur un mode hebdomadaire, ne sont plus que 5,5 millions (6,3 millions en 2010). Les chiffres sont là, le bénévolat évolue. Les travaux menés ces dernières années le confirment : des formes d’engagement plus ponctuelles, multiples parfois, passant d’un projet à l’autre, motivées par l’utilité sociale sans cacher l’épanouissement personnel et les compétences attendus, stimulées par des actions concrètes… Qu’en pensent les bénévoles eux-mêmes ? Comment vivent-ils ces évolutions ? Quels enseignements les associations et les organismes en charge de les accompagner peuvent-ils tirer du vécu et du ressenti des bénévoles ? Tel est l’objet de la 7ème vague annuelle d’enquête du Baromètre d’Opinion des Bénévoles (BOB) réalisée par Recherches & Solidarités, en coopération avec Pro Bono et de nombreux partenaires, du 25 mars 2014 au 23 avril 2014 auprès de 3 464 bénévoles de 18 ans et plus.

La France bénévole, 10e édition

Sous la direction de Cécile BAZIN et Jacques MALET, Recherches et solidarités vient de publier sa 10e enquête sur la France bénévole.  "Les valeurs choisies par les bénévoles, sont dans l’ordre : solidarité, tolérance, famille ; pour l’ensemble des Français : famille, honnêteté, justice. Tout le monde se retrouve donc sur la famille, mais l’ensemble des Français préfèrent l’honnêteté et la justice aux notions de solidarité et de tolérance. Les bénévoles croient beaucoup plus à l’entraide (88% contre 61%) et à la générosité (39% contre 30%), quand l’ensemble des Français comptent davantage sur la protection sociale (32% contre 24%) et les aides sociales (13% contre 7%).