emploi

Carole Delga : "d’ici à 2020, 600 000 recrutements dans l’ESS"

La Tribune - Qu'attendez-vous concrètement de la loi sur l'économie sociale et solidaire du 31 juillet 2014, notamment en termes d'emplois ?

Carole Delga - Que l'économie sociale et solidaire (ESS) soit mieux connue et puisse exprimer tout son potentiel de création d'emplois. Nous maintenons notre objectif de dépasser la part de 10% du PIB français, mais de manière très pragmatique en soutenant chaque initiative.

Croissance et emploi : l’UDES pointe les difficultés des entreprises de l'ESS

L’économie sociale et solidaire (ESS) compte aujourd’hui près de 223 000 organisations employeuses et 2,3 millions de salariés, soit 10 % de l’emploi en France et 14 % de l’emploi privé. 78 % des emplois de l’ESS se situent dans les associations, dont certains secteurs ont particulièrement souffert ces trois dernières années (enseignement, culture, aide et soins à domicile). Or, le gouvernement ne semble pas prendre en compte les difficultés rencontrées par de nombreuses entreprises de l’économie sociale et solidaire, pourvoyeuses d’emplois de proximité non délocalisables.

L'emploi associatif : reflet de l'histoire des territoires

L'économie sociale génère 90 milliards d'euros de valeur ajoutée, soit 5% de la valeur ajoutée de l'ensemble de l'économie, d'après une étude de l'Insee publiée le 21 novembre 2014. Le poids, les domaines d'intervention et la présence sur le territoire sont toutefois très différents selon la famille concernée (associations, fondations, coopératives ou mutuelles).

L’ESS, un futur accélérateur d’emploi pour les pays du Sud


Insuffisamment structurée et financée, l’économie sociale et solidaire (ESS) est peu développée dans le Sud méditerranéen. Un rapport du Femise (Forum euroméditerranéen des instituts de sciences économiques), présenté à Marseille lors de la Semaine économique de la Méditerranée, propose des pistes pour la développer, car elle recèle un important gisement d’emplois.

"Coopératives et emploi, un rapport mondial", disponible en ligne

Présentée pour la première fois le 7 octobre à l’occasion du Sommet international des coopératives et disponible aujourd’hui dans sa version électronique, l'étude "Coopératives et emploi : un rapport mondial » réalisée par CICOPA, l'Organisation internationale des coopératives industrielles et de services, traite de l'importance du travail coopératif dans le paysage mondial tant quantitativement que qualitativement. En compilant des statistiques très incomplètes CICOPA a été en mesure de déterminer que l’emploi coopératif concerne directement 250 millions de personnes dans le monde, sans parler des emplois indirects et induits. Dans les pays du G20 l’emploi coopératif représente près de 12 % de la population active totale.

L'UDES et le Mouvement associatif signent un protocole de coopération

Dans le cadre de la grande cause nationale 2014 consacrée à l’engagement associatif, l’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (UDES) et le Mouvement associatif ont signé, le 25 septembre dernier, un protocole de coopération afin de mettre en œuvre des actions pour la reconnaissance, la promotion et la défense des intérêts sociaux et économiques des associations. L’objectif : assurer une politique coordonnée de développement de l’emploi dans ce secteur. 

Économie solidaire et TPE : objectif 4 000 emplois en 4 ans en Outre-mer

Ce mardi 30 septembre 2014, le ministre du Travail et la secrétaire d'État chargée du Commerce ont signé avec la Caisse des dépôts une convention pluriannuelle 2014-2017 dite "Agir pour l'emploi et la création d'activités". Une convention que la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin a "souhaité amplifier (...) par un protocole spécifique aux territoires ultramarins". Il s'agit de mettre en oeuvre deux "mesures importantes" : un plan de soutien et de développement de l'économie sociale et solidaire en outre-mer, et l'accompagnement des TPE (très petites entreprises) dans leur démarche de recrutement de leur premier salarié. Dès 2014, plus de 4 millions d'euros seront à ce titre engagés par le ministère des Outre-mer. L'objectif est la création de 4 000 emplois sur 4 ans.