emploi

Qualité de l'emploi dans l'ESS : l'interview de N. Richez-Battesti par le Cides

Le n°319 de la Recma a publié un article de N. Richez-Battesti, Francesca Petrella et Ekaterina Melnik sur la "Qualité de l'emploi en ESS". Le Cides publie une interview de N. Richez-Battesti où elle nuance quelques résultats de l'étude ("En ce qui concerne le dialogue social et la prévention des risques professionnels, je tiens à signaler que les données que nous avons étudiées datent de 2005-2006, avant le travail de l’Usgeres.

Appel à candidature thèse financée sur l'emploi et le management dans l'ESS (Nantes) : candidature avant le 1er juin 2011

Dans le cadre du programme de recherche UCAP (Usages des chiffres dans l’action publique territoriale), la Maison des sciences de l’homme Ange-Guépin de Nantes recrute un-e doctorant-e (avec allocation de recherche) pour une thèse en sciences économiques ou en science de gestion sur le thème de l’emploi dans l’économie sociale et solidaire. Les candidat-e-s doivent faire parvenir le dossier de candidature avant le 1er juin 2011.

Quelle qualité de l’emploi au sein de l’économie sociale et solidaire? Premiers résultats sur données françaises

Qu’en est-il de la qualité de l’emploi dans les organisations de l’économie sociale et solidaire (ESS) relativement aux organisations privées lucratives ou publiques ? Nous commençons par définir la qualité de l’emploi en nous appuyant sur les travaux existants dans une perspective internationale et plus particulièrement en France. Puis nous élaborons un indice composite représentatif de la multidimensionnalité de cette qualité de l’emploi en distinguant les différentes familles de l’ESS relativement aux données disponibles en France. Nous présentons enfin les premiers résultats de mesure de cette qualité de l’emploi en France et les limites inhérentes à cette première évaluation.

Numéro de revue: 
319
Année de publication: 
2011
Fichier attachéTaille
PDF icon recma319_057077.pdf417.68 Ko
Auteur(s): 
Nadine Richez-Battesti, Francesca Petrella et Ekaterina Melnik

Les associations en chiffres

Recherches et Solidarités vient de publier la 8e édition de sa "France associative en mouvement". L'étude permet de mesurer assez finement sur trois ans les grandes données quantitatives et qualitatives du secteur associatif. Sur 2009-2010, près de 69000 associations ont été enregistrées en Préfecture, en léger recul au regard de ces dernières années. Les amicales, groupements d'entraide et les activités religieuses connaissent la plus forte augmentation.

L'emploi dans l'ESS progresse en 2009

C'est le principal enseignement de la cinquième enquête annuelle de Recherches & solidarités "Bilan de l’emploi 2009 dans l’économie sociale", réalisée avec l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss) et la caisse centrale de la MSA.  Au menu : disparités régionales, détail famille par famille (selon le périmètre retenu par l'Observatoire de du CNCres) et un double constat : la progression de l’emploi est plus forte dans l'ESS que dans le reste du secteur concurrentiel (sic), les revenus ont légérement augmenté. Si l'on peut s'interroger sur une classification statuaire incluant les fonds de dotation dans les structures de l'ESS par ailleurs définies comme le principe commun du "contrôle démocratique des membres ("un homme = une voix")" (p5), voilà 26 pages utiles et synthétiques.

L'Insee met à jour ses chiffres sur l'ESS

Débats sur le périmètre de l'ESS mis à parts, avec les difficiles questions de comparaison entre différentes bases statistiques, cet été l'Insee a mis à jour ses données sur l'ESS (2008) : effectif salarié par famille, part relative de chacune dans l'ensemble de l'économie, répartition des effectifs par catégories socio-professionnelles, nombre d'établissements, poids des rémunérations brutes. Des chiffres indispensables.

 

Rapport Vercamer sur le développement de l'ESS et de l'entrepreneuriat social

Le présent rapport concernant le secteur de l'économie sociale et solidaire résulte des travaux conduits dans le cadre de la mission parlementaire confiée par le Premier Ministre par lettre du 2 octobre 2009.

Il s'attache en premier lieu à répondre au mieux aux attentes et aux demandes qui y sont formulées afin de répondre au souci du gouvernement que soient définis les moyens de développement du secteur de l'Economie sociale et solidaire et identifiés les freins à la création d'entreprises en son sein. D'où la demande du Premier Ministre de lui proposer un ensemble de mesures visant à favoriser la création, le développement et la pérennisation des entreprises appartenant à la sphère de l'économie sociale au regard du potentiel de création de richesses et d'emplois que celle-ci représente. C'est ce à quoi la Mission s'est attachée en priorité.

Progression des dépenses de formation dans les petites structures de l’ES

Uniformation, organisme paritaire collecteur agréé auquel adhèrent 41 500 entreprises de l’économie sociale, a enregistré en 2008 une hausse de 11 % des dépenses de formation pour un nombre de stagiaires (190 000) en augmentation de 14 %. Dans les entreprises de moins de dix équivalents temps plein, le nombre de salariés partis en formation a augmenté de 38% par rapport à 2007. Le montant des dépenses de formation d’Uniformation pour ses adhérents s’est élevé en 2008 à 185 millions d’euros.

Partenariat entre l’Usgeres et Pôle emploi

L’Union de syndicats et groupements d’employeurs représentatifs dans l’économie sociale (Usgeres) et Pôle emploi ont signé le 9 décembre dernier un partenariat pour renforcer l’attractivité des métiers de l’économie sociale et accompagner les employeurs dans leur démarche de recrutement. Il s’agit de favoriser la diversité et l’égalité de traitement, notamment concernant les publics visés par le plan d’urgence pour l’emploi des jeunes et par le plan de cohésion sociale.

Recherches en économie sociale

L’engagement militant en mutualité, le travailleur associatif, le rôle des organisations privées à but non lucratif dans les politiques d’action sociale, autant de thèmes de recherche distingués cette année par l’Association pour le développement de la documentation sur l’économie sociale (Addes). L’article s’appuie sur le rapport du jury du prix de l’Addes 2005-2006, remis le 7 mars 2006, lors du XXe colloque. Ce prix vise la reconnaissance de travaux scientifiques remarquables dans le champ de l’économie sociale. Deux prix distincts ont ainsi été décernés en 2006 : un prix de mémoire (niveau master 1 ou master 2) et un prix de thèse de doctorat, attribué à deux thèses qui n’ont pu être départagées. Que l’on s’intéresse aux ressorts politiques de l’implication mutualiste ou à la fonction tribunitienne des associations, que l’on analyse les formes de socialisation du travailleur associatif, entre public et privé, c’est bien la place originale de l’entreprendre en économie sociale et les modes de coopération avec les pouvoirs publics qui sont analysés ici.

Numéro de revue: 
301
Année de publication: 
2006
Fichier attachéTaille
PDF icon 301_082092.pdf195.31 Ko
Auteur(s): 
Parodi M.