démocratie

David Bollier "Les communs nous aident à sortir du carcan de l’économie néolibérale"

L'observatoire des multinationales publie un riche entretien avec David Bollier à l'occasion de la sortie de son livre La Renaissance des communs. Pour une société de coopération et de partage aux éditions Charles Léopold Mayer, où il est question d'auto-organisation entre pairs, de coopération, de la différence entre les biens publics et les biens communs, de privatisation, d'enclosure, de la différence entre l'ESS et les communs ... Extraits.

Projet de loi sur la formation professionnelle, l’emploi et la démocratie sociale... et passage en force du Ministre Sapin

Le projet de loi sur la formation professionnelle et la démocratie sociale a été présenté en conseil des ministres le 22 janvier dernier, et voté en première lecture à l’Assemblée nationale le 7 février. Pour l'UDES, il contient des dispositions novatrices en matière de formation professionnelle mais également, de démocratie sociale puisqu’il accorde une place aux employeurs du « hors champ », et donc de l’économie sociale et solidaire, dans le dialogue social national et territorial à travers la création d’un niveau multiprofessionnel entre les branches et l’interprofession.  L'UDES n'évoque pas la partie «Réforme de l’Inspection du Travail» du projet où le  ministre du travail est passé en force (les annexes évoquées dans le document). 

Les principes mutualistes confrontés aux modalités de regroupement des organismes complémentaires d’assurance maladie

Les premières mutuelles ont été fondées au XIXe siècle autour de valeurs fondatrices (solidarité, refus du lucre, démocratie, liberté d’adhésion et bien-être des membres). Elles évoluent aujourd’hui dans un secteur où la concurrence d’autres formes organisationnelles se multiplie et où la réglementation prudentielle devient plus pressante. Ces transformations les ont conduites à se concentrer. Le présent article en étudie différents aspects et montre en quoi ces évolutions participent d’une possible remise en question des principes fondateurs.

Numéro de revue: 
331
Année de publication: 
2014
Auteur(s): 
Philippe Abecassis, Nathalie Coutinet et Jean-Paul Domin

Desjardins : fronde dans les caisses locales

"Depuis le début de l'année, une soixantaine de points de service et de guichets ont été fermés au sein des caisses Desjardins. Nicole Racine, éleveuse de chiens bouviers bernois dans la région de Trois-Rivières, a convaincu plus de 800 membres de la caisse Desjardins Godefroy de réclamer une assemblée générale extraordinaire . Le but est d'amender le règlement de la caisse pour faire en sorte que le pouvoir de fermer ou d'ouvrir un point de service ou un guichet automatique relève dorénavant des membres réunis en assemblée. Actuellement, le pouvoir relève du conseil d'administration, comme l'ensemble des activités courantes d'une caisse".

Démocratie économique : un enjeu pour les entreprises... et pour les sciences sociales

A l’occasion de deux journées d’étude en septembre et novembre 2012, les laboratoires Ladyss et ICT de l’université Paris-Diderot ont proposé quelques éléments d’une mise en perceptive pluridisciplinaire sur le thème « L’évolution du rôle sociétal de l’entreprise en Europe du xixe au xxie siècle » (1). Ces deux moments de travail se sont articulés l’un à partir de l’ESS, l’autre à propos de la responsabilité sociale de l’entreprise (RSE), de façon à mettre en discussion des voies tout à fait singulières, et de fait en rivalité, quant à leur légitimité et à leur capacité à traiter de « responsabilité globale » des entreprises dans la société, voire de démocratie dans les rapports de production. Plusieurs articles de ce court dossier en sont issus ; d’autres publications suivront.

Réinstitutionnaliser l’entreprise

[...]

Numéro de revue: 
329
Année de publication: 
2013
Auteur(s): 
Thomas Lamarche et Petia Koleva

Projet de loi cadre ESS: la démocratie accessoire?

Nous avons déjà publié de nombreuses réactions au pré projet de loi cadre ESS (du PCF, de  l'ACMIL, d'EELV, de l'Uniopss, de la Fonda...). Le texte discuté le 31 mai au Conseil supérieur de l'économie sociale et solidaire n'a pas laissé indifférent non plus. François Longérinas, pour le Front de Gauche dénonce "la part belle faite aux courants les plus libéraux de l'ESS" en ce que le projet de loi expédie en l'état la question de la gouvernance démocratique des organisations de l'ESS dans un exposé des motifs à venir.

L’économie sociale et solidaire : un enjeu pour les droits de l’Homme

Coopératives, mutuelles, associations : le devenir de l’économie sociale et solidaire est au cœur des mutations induites par les bouleversements mondiaux contemporains sous l’aiguillon des politiques européennes, ce secteur est confronté à l’extension du domaine marchand et à des restructurations économiques et juridiques incessantes. Son avenir reste conditionné par des débats sociaux, économiques et politiques engagés de longue date qui prennent aujourd’hui une acuité nouvelle, et par l’investissement d’un nombre toujours plus important d’acteurs – certains sociaux et d’autres pas. Il s’inscrit dans les réflexions sur des solutions alternatives, visant à une citoyenneté élargie qui adjoint au domaine civique et politique les dimensions économique et sociale. Un texte de Dominique Guibert pour la LdH.

"Conjuguer croissance économique et progrès social en Méditerranée", Casablanca (Maroc), 17 juin 2013

Dans la lignée de ses différents projets et dans le but de poursuivre la promotion de l’économie sociale et de la démocratie sociale en Méditerranée, l’ICOSI organise une conférence sociale euro-méditerranéenne à Casablanca (Maroc) intitulée : "Conjuguer croissance économique et progrès social en Méditerranée". Cet événement est organisé sous le haut patronage de l’Ambassade de France à Rabat et bénéficie de la collaboration de nos partenaires marocains et français. Il précédera un programme de formation réalisé avec l'Union marocaine des travailleurs (UMT) pour promouvoir l'économie sociale auprès des organisations de travailleurs.Il aura pour objectif de présenter des solutions concrètes en vue d’un renforcement du dialogue social et de l’atteinte du Travail Décent et permettra de réunir de nombreux acteurs (partenaires sociaux, autorités publiques, acteurs de l’économie sociale, institutions internationales, ...).

Pages