éducation populaire

Éduquer à la solidarité : les rapports entre l’ESS et l’éducation en France du XIX e siècle à nos jours

Cet article étudie les liens entre l’Éducation nationale, l’éducation populaire et l’économie sociale et solidaire (ESS) en France du XIX e siècle à nos jours, et montre la transition d’une démarche de solidarité en faveur de l’éducation à la volonté de promouvoir une éducation à la solidarité. De 1820 à 1870, les précurseurs de l’ESS et de l’éducation populaire se sont révélés être des militants de l’éducation (I). De 1880 à 1930, à partir du moment où l’instruction publique est devenue accessible à tous et où les structures de l’ESS ont été autorisées, ces dernières ont cherché à influencer l’éducation selon leurs conceptions de la solidarité (II). Après la Seconde Guerre mondiale, l’ESS et l’éducation populaire semblent s’être développées de manière distincte de l’Éducation nationale, bien que des partenariats demeurent en vue d’éduquer à la solidarité (III).

 

Numéro de revue: 
348
Année de publication: 
2018
Auteur(s): 
Olivier Chaïbi

De l’héritage d’Henri Desroche au savoir-faire des Collèges coopératifs

En prenant appui sur l’expérience et le savoir-faire des Collèges coopératifs (organisme de formation continue ou d’éducation permanente), et plus particulièrement sur celui d’Aix-en-Provence, l’auteur illustre ce qui a pu être fait à partir du modèle coopératif et éducatif hérité d’Henri Desroche dans les pratiques professionnelles des formateurs, dans les secteurs du développement social, du développement local, de l’éducation populaire et de l’économie sociale et solidaire. Une attention particulière est portée par l’auteur à la stratégie formative qui en découle, nécessaire pour faire face au défi d’un développement durable inclusif souvent occulté dans le débat public par la seule question économique ou la gestion de l’environnement et des biens communs naturels
(air, eau, terre, sol, biodiversité, etc.).

 

Numéro de revue: 
348
Année de publication: 
2018
Auteur(s): 
Maurice Parodi

Education populaire : « Non, l’engagement n’a pas régressé, mais il a changé de formes »

La réflexion sur l’engagement (citoyen, économique, social) et le renouvellement des responsables dans l’économie sociale concerne particulièrement les associations (notamment les mouvements de jeunesse et d’éducation populaire, les ONG) et les coopératives de différentes familles. En revanche, cela ne recouvre pas globalement l’engagement politique, qui ne correspond pas en tout aux mêmes ressorts. Cela ne s’applique pas non plus à l’engagement intellectuel ou culturel, qui possède de fortes spécificités. Cette question n’en interpelle pas moins, plus largement, l’évolution de la société civile et l’organisation des citoyens. La réflexion doit lier engagement, bénévolat, militantisme et volontariat sans pour autant confondre ces quatre thèmes. Peut-on, comme cela est si souvent affirmé, souscrire à l’idée que l’engagement aurait reculé ? Faut-il croire que l’esprit collectif et volontaire aurait régressé devant un développement de l’« individualisme » ?

Méthodologie de l'étude
Pour répondre à ces interrogations relatives notamment à l’éducation populaire et qui, pour grande partie, peuvent aussi aisément être transposées aux syndicalismes dans leurs différentes composantes et orientations, ainsi qu’à d’autres formes de solidarité ou d’action collectives (sociales, territoriales, environnementales, humanitaires, internationales...), nous nous appuyons sur nos enquêtes-études et nos observations (pour beaucoup participantes) en divers milieux (1) , ainsi que sur certains autres travaux, notamment sociologiques. A cela se sont ajoutées de nombreuses formations (ou interventions à l’occasion d’assemblées générales ou de congrès) pour des mouvements de jeunesse et d’éducation populaire, des associations de solidarité internationales (ONG), ainsi que des syndicats départementaux, régionaux ou nationaux de diverses natures et obédiences.

Numéro de revue: 
342
Année de publication: 
2016
Auteur(s): 
Serge Cordellier

Alter-Conso : quand une coopérative esquisse l’économie et les emplois de demain

C’est une coopérative née dans la banlieue lyonnaise : Alter-Conso fournit une alimentation de qualité à plus de 700 familles tout en ayant créé huit emplois et en permettant aux agriculteurs locaux de vivre de leur travail. Un véritable laboratoire de l’entreprise et de l’économie de demain, basé sur les circuits courts, et compatible avec les défis écologiques et sociaux. Qui se développe sans le soutien et dans l’indifférence des pouvoirs publics… Un reportage de Sophie Chapelle pour Basta mag (7 mars 2013).

Hamon-Peillon : économie sociale, éducation populaire et école républicaine, même combat!

Le ministre de l'ESS Benoît Hamon l'avait annoncé lors du 35e congrès des Scop, il l'a confirmé jeudi matin au Salon de l'éducation : le "choc coopératif" se décline en un accord-cadre qui devrait être signé prochainement pour que "dans les écoles, les collèges et les lycées se développent des projets pédagogiques qui associent enseignants et acteurs de l'économie sociale et solidaire".

Ripess Europe construit un réseau européen autour de la formation en économie solidaire, 19 déc St-Avold

Avec la Formation des Acteurs Sociaux en Auto Gestion pour l’Economie Solidaire – FASAGES – basée au Luxembourg, ce sont maintenant 16 participants qui font partie de ce groupe qui construit petit à petit sa dynamique collective. S’inspirant de la pédagogie participative de Paulo Freire, chère au Centre de Formation Brésilien à l’Economie Solidaire (CFES), le principe est d’impliquer chaque participant à la construction de la formation.

Collège Coopératif en Bretagne: DES JEPS spécialité "animation socio-éducative ou culturelle", mention "direction de structure et de projet", candidature jusqu'au 19 décembre

Le Collège Coopératif en Bretagne a reçu l'habilitation de la DRJSCS Bretagne pour dispenser la formation conduisant au Diplôme d'état supérieur de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport -DES JEPS-. Cette formation, qui bénéficie d'une classification officielle de niveau II, prépare à exercer l'ensemble des fonctions de direction (financières, techniques, gestion des personnes, communication) dans les structures de la filière jeunesse et sports. La spécialité "animation socio-éducative ou culturelle" du DES JEPS est organisée en mentions qui sont définies par arrêté. Le Collège Coopératif en Bretagne se réfère à la mention "Direction de structure et de projet".

Educ’pop’ en fête! lancement le 19 juin

La campagne 100% Educ’ pop’ lancée en juin 2011, se poursuit avec Educ’ pop’ en fête, un ensemble d’initiatives visant à promouvoir l’éducation populaire autour d’une action ludique et participative : le puzzle Educ’ pop’. L’évènement de lancement aura lieu le 19 juin 2012 et sera l’occasion d’une prise de parole des associations de jeunesse et d’éducation populaire au lendemain des élections présidentielle et législatives et de positionner ainsi l’éducation populaire comme un enjeu central de la mandature à venir.