coopération agricole

Les mouvements coopératifs et mutualistes en Poitou-Charentes

La région Poitou-Charentes a mis en ligne un site dédié à l'histoire (riche) et à l'actualité (débordante) du coopératisme et du mutualisme local. Illustré, érudit, didactique : une superbe initiative à laquelle ont notamment collaboré Patricia-Toucas Truyen et Gilles Caire, membres du comité de rédaction de la Recma. A télécharger ou commander, un bel illustré de 56 pages sur cette terre pionnière en matière de coopération et de mutualisme. La région Poitou-Charentes est aujourd’hui encore en tête des régions françaises en termes de proportion d’emplois dans ces deux secteurs. Les coopératives et les mutuelles y sont particulièrement puissantes en matière agricole (coopératives, CUMA) et financière (banques et assurances).

La Coopérative nationale de producteurs de lait de l’Uruguay: une régie coopérative?

Au début du XXe siècle, Bernard Lavergne a proposé le modèle de régie coopérative comme un type spécial de coopérative créé par l’Etat. Il existe peu d’exemples de ce genre de structures à travers le monde. Cet article analyse la Coopérative nationale de producteurs de lait de l’Uruguay (Conaprole), créée en 1935 par une loi comme une régie coopérative. Il examine, d’abord, les discussions parlementaires qui ont précédé le vote de la loi et interroge, ensuite, la nature de Conaprole, hybride coopératif où l’intérêt du producteur prime sur celui du consommateur.

Numéro de revue: 
331
Année de publication: 
2014
Fichier attachéTaille
PDF icon recma331_093106.pdf1.39 Mo
Auteur(s): 
Juan Pablo Martí

Une histoire de la coopération agricole de production en France

Les coopératives d’utilisation de matériel agricole (Cuma) et les groupements agricoles d’exploitation en commun (Gaec) constituent des formes d’agriculture de groupe relativement bien connues. Il est utile de se pencher sur d’autres formes sociétaires, dont certaines entendaient s’inscrire dans la tradition de la coopération agricole de production (coopération intégrale comparable aux Scop), notamment les « communautés rurales », les sociétés coopératives agricoles d’exploitation en commun (Scaec) et les coopératives de culture en commun (projet avorté à la fin des années 40). La présente étude passe en revue différentes explications possibles de l’échec ou du très faible impact de ces projets. Ces hypothèses relèvent de registres très différents (politique, social, droit civil, socio-ethnologie…).

Numéro de revue: 
331
Année de publication: 
2014
Fichier attachéTaille
PDF icon recma331_045058.pdf862.77 Ko
Auteur(s): 
Serge Cordellier

Sénégal : le gouvernement s’engage à accompagner le renouveau coopératif agricole

Le gouvernement sénégalais s'est engagé à accompagner le renouveau coopératif sénégalais dans l'optique de booster la politique agricole, a indiqué mardi Faustin Diatta, ancien ministre et conseiller technique au ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural. Il en a donné l'assurance en présidant la signature d'une convention entre l’Union nationale de coopératives agricoles du Sénégal (UNCAS) et Mapro systems, une société suédoise spécialisée dans le domaine de la mécanisation agricole. Un article de l'Agence de presse sénégalaise du 28/01/14.

Coopération agricole : la fusion Sodiaal-3A-Lacopab est validée

Avec 93,7 % de votes favorables, les délégués de Sodiaal ont validé la fusion de leur coopérative avec le groupe 3A, le 8 janvier lors d'une assemblée générale extraordinaire, à Paris. Deux interventions critiques de délégués dans la salle, entre autres sur le manque d'informations précises sur le budget prévisionnel de l'ensemble, n'ont pas empêché ce plébiscite. La fusion avec Lacopab (qui collecte 48 millions de litres dans l'Ain et le nord de l'Isère) a, quant à elle, été approuvée à 94%.

 

La coopération agricole française monte en puissance

Maïsadour, Terrena, Sodiaal, Vivescia… Si leurs noms sont peu familiers, leurs marques se retrouvent au quotidien dans les assiettes des Français: Florette, Daddy, Yoplait, Delpeyrat, Francine, Labeyrie, Entremont… Les coopératives agricoles réalisent pourtant 84,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires - soit 40% de celui de l'agroalimentaire français - et emploient plus de 160.000 personnes.