Haut-commissaire à l’économie sociale et solidaire (ESS) et à l’innovation sociale

Le « tipping point » ou « 10 % pour tout changer »

Durant cette rencontre, l’opération « 10 % pour tout changer » lancée fin mai par le Haut-Commissaire à l’ESS Christophe Itier a aussi été évoquée. Initialement précédée d’une série de rencontres et de consultations en avril et en mai avec plus d’une centaine d’entreprises, d’associations, de start-up, d’acteurs de l’économie sociale et solidaire, etc., l’initiative consiste à créer « une nouvelle coalition d’entreprises engagées ».

ESS France et le CN Cress fusionnent

Qui va conduire ce chantier et remettre le rapport au Haut-Commissaire ? ESS France et le Conseil national des chambres régionales de l’économie sociale et solidaire (CN Cress) n’ont pas encore fusionné, mais sont désormais engagés dans un processus. Un projet détaillé de fusion est attendu pour la fin de l’année, avec une représentation nationale de l’ESS qui devrait être effectivement unifiée courant 2020. Le modèle retenu est celui d’une fusion-absorption par ESS France du CN Cress, même si la taille de ce dernier est plus importante.

Pact for Impact Summit : une alliance internationale autour de l’ESS

Cette montée en puissance et cette structuration de l’ESS vont-elles dépasser les frontières européennes ? Au siège de l’ONU, à New York, le 16 avril dernier, Christophe Itier, Haut-Commissaire à l’ESS, a annoncé la tenue d’une rencontre qui réunira « des États, des institutions et des acteurs en faveur du développement de l’ESS, de l’économie inclusive et de l’innovation sociale » : le Pact for Impact Summit.

A Bilbao, le Forum mondial de l’ESS débat de développement local et inclusif

Trois jours de séances plénières, de conférences et d’ateliers autour du thème « Valeurs et compétitivité pour un développement local inclusif et durable » : la quatrième édition du Forum mondial de l’ESS, organisée du 1 er au 3 octobre dans la ville espagnole de Bilbao, en Pays basque, a réuni plus de deux cents représentants de gouvernements locaux et réseaux ou acteurs de la société civile engagés dans l’économie sociale.

French Impact : 340 millions d’euros sur 1 milliard attendu

En janvier 2018, dès avant la mise en place du Pacte de croissance, le gouvernement promettait un milliard d’euros sur le quinquennat pour soutenir l’innovation sociale et permettre à l’ESS de changer d’échelle.
Le Pacte ESS apporte quelques précisions sur cette enveloppe. Ce milliard devrait être trouvé via des fonds publics et privés et, à ce jour, 340 millions d’euros ont déjà été promis (représentant des engagements sur quatre ou cinq ans) de la façon suivante :

L’ESS entre démocratie et commerce

En mettant en question les contrats aidés, le gouvernement français a suscité un large mouvement de contestation au sein de l’ESS. En même temps, la nomination de Christophe Itier a été saluée à juste titre, même si un haut-commissariat n’est pas un ministère délégué ni un secrétariat d’Etat. Ces deux évènements invitent à s’interroger sur la grande ligne politique du gouvernement français en matière d’ESS.