Base doc

Caractériser la place de l’ESS en milieu rural

Avise, l’agence d’ingénierie de projets, et RTES, le réseau des collectivités territoriales pour l’ESS, s’associent pour lancer le projet Tressons (Territoires ruraux et économie sociale et solidaire, outils et nouvelles synergies). Ce programme est une première car, si les exemples de territoires prenant appui sur l’ESS pour se redynamiser sont nombreux, il n’y a pas forcément de démarche nationale permettant de connaître et de caractériser la place de l’ESS en milieu rural.

Le Ciriec international parmi les experts de la Commission européenne

La Commission européenne a renouvelé à la rentrée le groupe d’experts chargé de la conseiller dans sa politique à l’égard de l’économie sociale et des entreprises sociales. Le Ciriec international y est représenté par Rafael Chaves, docteur en économie à l’université de Valence (Espagne). Il s’agit là d’une reconnaissance de l’expertise scientifique de cette association internationale, doublée d’une avancée appréciable : le groupe d’experts s’appelle désormais «groupe d’experts en économie sociale et entreprises sociales».

Un pôle ESS en Normandie

Hérouville, près de Caen, devient la capitale régionale de l’économie sociale et solidaire en Normandie. Un pôle installé dans des locaux de 900 m2 accueillera dès décembre la chambre régionale de l’ESS, la Nef (banque éthique et solidaire), l’Union régionale des sociétés coopératives, Normandie active (financeur pour l’emploi solidaire) et Créacoop 14, une coopérative d’activités et d’emploi (CAE), mais aussi une pépinière d’entreprises où pourront s’installer les porteurs de projet.

Une monnaie locale à Paris

Le 12 mai, la France est devenue le premier pays à voir sa capitale se doter d’une monnaie locale complémentaire (MLC).

La 5 e édition du Prix du livre sur l’ESS

À l’occasion de sa 5 e édition, le Prix du livre sur l’économie sociale et solidaire a mis à l’honneur, le 24 septembre, des auteurs, mais aussi des maisons d’édition. Pour la catégorie « Experts », le lauréat est Jean-François Draperi, avec Histoires d’économie sociale et solidaire, paru aux éditions Les Petits Matins.

Un panorama des maisons d’édition publiant sur l’ESS

Un mémoire soutenu en septembre par Thierry Quinqueton dans le cadre de de son master « Droit et développement de l’économie sociale et solidaire » (université de Poitiers) offre un panorama fort intéressant des maisons d’édition traitant de l’ESS en France. L’auteur observe notamment que, si le secteur du livre connait une forte concentration, avec de grands groupes tels qu’Hachette, Editis, Média-Participations, Lefebvre-Sarrut ou encore Madrigall, ces mastodontes sont peu présents lorsqu’il s’agit de publier des livres sur l’ESS.

Le prélèvement à la source favorable aux donateurs

La copie du prélèvement à la source des impôts sur le revenu a été retouchée de façon favorable aux associations. Les réductions et crédits d’impôts feront l’objet d’une avance au 15 janvier, et cela vaudra aussi pour les dons aux associations. Ainsi, les donateurs récupéreront dès la mi-janvier 60 % de la déduction fiscale correspondant à leurs dons, sans avoir à attendre le deuxième trimestre de l’année suivante, comme c’était initialement prévu par Bercy. Les responsables d’associations ne cachent pas leur satisfaction.

Un rapport de Cicopa sur l’entrepreneuriat coopératif chez les jeunes

Cicopa, l’Organisation internationale des coopératives industrielles et de services (Cicopa est une organisation sectorielle de l’ACI (Alliance coopérative internationale), a enquêté auprès de 64 coopératives de jeunes sur les cinq continents afin de réaliser une étude intitulée « Global Study on Youth Cooperative Entrepreneurship ». La majorité des structures ayant participé à l’enquête sont des coopératives de services intervenant dans des domaines exigeant un certain niveau de qualification.

L’OCCE forme les nouvelles générations de coopérateurs

À l’occasion de la rentrée scolaire, Éric Weill, président de l’OCCE (Office central de la coopération à l’école), a adressé une lettre aux parents d’élèves expliquant le fonctionnement et l’objectif des coopératives scolaires : « Dans l’école, la coopérative scolaire OCCE accompagne les projets coopératifs initiés par les élèves et leurs enseignants : ainsi, les enfants et les jeunes développent leur connaissance du monde, leur esprit critique, et deviennent des acteurs positifs pour une société plus solidaire et démocratique.

Les Scop et les Scic ont le vent en poupe

Au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue le 2 juillet dernier, Jacques Landriot, président de la CG Scop (Confédération générale des Scop), et Patricia Lexcellent, déléguée générale, ont présenté le bilan 2017 des 2 366 Scop (sociétés coopératives et participatives) et des 741 Scic (sociétés coopératives d’intérêt collectif). Il apparaît que, sur les 374 coopératives créées dans l’année, 65 % l’ont été ex nihilo, et que 11 % résultent de la transformation d’entreprises ou de coopératives.