Une nouvelle stratégie pour la vie associative

Dans le prolongement du rapport « Pour une politique de vie associative ambitieuse et le développement d’une société de l’engagement » remis au Premier ministre par le Mouvement associatif en juin dernier, Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, a annoncé fin novembre 2018 une nouvelle stratégie pour la vie associative. Le Mouvement associatif regrette l’absence de mesures budgétaires immédiates sur le renforcement du FDVA (Fonds pour le développement de la vie associative) ou en matière de soutien à l’emploi, qui auraient permis d’envoyer un
signal politique fort. Voici quelques mesures phares de ce plan d’action :
• Les associations seront accompagnées pour mutualiser des fonctions supports (locaux, salariés, etc.) et créer des groupements d’employeurs.
• Le dispositif « Impact Emploi », qui permet aux associations de moins de dix salariés de déléguer leurs formalités administratives à l’Urssaf, sera élargi à celles de moins de vingt salariés.
• L’engagement individuel bénévole sera reconnu, avec la création de certifications des compétences et connaissances acquises durant les phases d’engagement individuel, valables sur le marché du travail.
• Un pacte de confiance entre les associations, les pouvoirs publics et les entreprises devrait être mis en place afin de développer une nouvelle culture de la philanthropie. Des mesures concrètes devraient encourager les dons et le mécénat, sans toutefois toucher à la fiscalité des droits de succession.