Une nouvelle convention pour promouvoir l’ESS à l’école

L’Esper (Économie sociale partenaire de l’École de la République) et les 45 associations, mutuelles, coopératives et syndicats œuvrant dans le monde de l’éducation qui la composent ont des raisons de se réjouir. Tout d’abord, les deux actions mises en place à destination des élèves et des enseignants gagnent en visibilité. Ainsi, la Semaine de l’ESS à l’école, qui a mobilisé 13 000 jeunes en 2017 et en 2018, se déroulera cette année encore du 25 au 30 mars, permettant aux élèves de la maternelle jusqu’au lycée de rencontrer des acteurs de l’ESS et de réaliser diverses actions avec eux : visites d’entreprises, ciné-débats, interventions en classe, actions de solidarité, animation de la coopérative scolaire, etc. Les membres d’équipes pédagogiques et les acteurs de l’ESS, tout comme les élèves, peuvent s’inscrire sur le site www.semaineessecole.coop pour bénéficier d’un accompagnement gratuit et d’outils pédagogiques. L’autre action est « Mon ESS à l’école », qui, tout au long de l’année, propose d’expérimenter en classe la création d’une entreprise de l’ESS, pour les élèves des collèges, des lycées et des maisons familiales rurales. Cent soixante projets ont ainsi vu le jour sur tous les territoires, réunissant près de 6 000 jeunes. Les membres d’équipes pédagogiques peuvent s’inscrire sur le site www.monessalecole.fr.


Outre ces actions, une nouvelle convention réunit désormais l’Esper et ses partenaires.
Le 23 novembre, Bertrand Souquet, nouveau président de l’Esper, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, et Christophe Itier, haut-commissaire à l’économie sociale et solidaire et à l’innovation sociale, ont signé une convention de coopération pour cinq ans, renouvelant celle de 2013.