Reforme du réseau coopératif du secteur coton du Mali: harmoniser les coopératives avec les dispositions de l’OHADA

Les rideaux tombent aujourd’hui sur l’atelier national sur les reformes du réseau coopératif du Mali, qui avait débuté ses travaux, hier dans la salle de conférence de l’Hôtel Olympe, sis à Daoudabougou. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le secrétaire général du Ministère du Développement Rural Daniel Kelema, au nom du ministre empêché en présence des Présidents de l’Union nationale des sociétés coopératives des producteurs de cotions (UNSCPC), Anfa Coulibaly, et du PDG de la CMDT, Kalifa Sanogo. Les participants devraient valider les résultats des ateliers régionaux sur les reformes du réseau coopératif du Mali. L’atelier qui fait suite à des rencontres au niveau local en août dernier, a été organisé avec l’assistance financière et technique de l’Agence française de développement (AFD), a enregistré la présence des délégués venus des unions régionales de Kita, Koutiala, Sikasso et Fana.

Une  étude diagnostique menée pour le compte des Sociétés coopératives des producteurs de coton (SCPC) a montré la nécessité de regrouper les petites coopératives en vue de leur assurer la viabilité financière et économique et la prise en compte de cette viabilité dans les statuts et règlement intérieur.  Et l’Acte Uniforme de l’OHADA sur les sociétés coopératives a rendu obligatoire la relecture des statuts et règlement intérieur de ces SCPC.

Lire la suite sur le site Malijet.

Et sur le même sujet, sur le site Maliactu.