Rapport Chertier: l’ESS en difficulté au CESE?

Dominique-Jean Chertier a remis son rapport Pour une réforme du Conseil économique, Social et environnemental (CESE) au Président de la République le 16 janvier. Il propose trois scénarios de réforme. Le premier dit d'« ajustement périodique » verrait une baisse de dix à huit sièges pour l'économie sociale agricole et le maintien à cinq sièges des coopératives non agricoles. Le deuxième scénario évoque une « assemblée des experts de la société civile » ne laisserait que trois sièges aux représentants de l'ES au sein du groupe employeurs. Le troisième scénario dessine une « assemblée des corps intermédiaires » où cinq sièges seraient occupés par représentants de l'ES au sein de la catégorie des employeurs et des organismes consulaires. A ce jour les coopératives comptent dix sièges au sein du CESE, la mutualité quatre et les associations (hors associations familiales, logement et épargne) cinq sièges.