Québec : une loi cadre (loi 27) mais pas de budget pour l'ESS...

Après avoir pris connaissance des documents ministériels lors du huis clos budgétaire, le Chantier de l'économie sociale reste perplexe devant le peu de place accordée à l'économie sociale. Pourtant, l'adoption à l'automne d'une loi-cadre sur l'économie sociale avait semé de nombreuses attentes qui devront, semble-t-il, attendre encore!

Le budget a été déposé sans le détail des crédits budgétaires, de sorte qu'il est difficile d'en évaluer l'impact réel. Certes, on y réitère l'engagement du gouvernement à produire un plan d'action conformément aux dispositions contenues dans la loi-cadre. Quelques éléments ressortent qui semblent accrocheurs … mais les espoirs des acteurs de l'économie sociale de tous les secteurs et de toutes les régions allaient bien au-delà d'énoncés de principes ou d'engagements vagues. Comme le souligne Nancy Neamtan, présidente-directrice générale du Chantier, « rien dans ce budget ne nous indique une volonté forte d'appuyer le développement de l'économie sociale et, même si rien n'indique l'inverse non plus, Nous restons entre l'espoir et le doute quant à la volonté ou la capacité réelle du gouvernement de l'appuyer significativement ».

Néanmoins, au-delà de ce qui prend l'allure d'une déception, nous réitérons l'importance que la loi-cadre sur l'économie sociale trouve son aboutissement concret dans un plan d'action conséquent qui saura donner aux acteurs de l'économie sociale les moyens de contribuer davantage au développement des communautés sur tout le territoire québécois. Comme le souligne Patrick Duguay, président du conseil d'administration du Chantier, « bien que nous soyons plutôt déçu de ce budget au regard de nos attentes depuis l'adoption de la loi-cadre, l'esprit de collaboration qui a marqué nos échanges avec les différents partenaires gouvernementaux nous invite en quelque sorte à maintenir la pression afin que le plan d'action livre la marchandise ». Dans cet esprit, le Chantier de l'économie sociale réitère son intention de participer très activement aux travaux entourant la préparation du plan d'action, notamment afin que des mesures concrètes et un financement conséquent y soient associés.

Source