Les jeunes veulent prendre plus de place dans le monde coopératif

Toute la Recma

  • 2010
    • 2017
    • 2016
    • 2015
    • 2014
    • 2013
    • 2012
    • 2011
    • 2010
  • 2000
    • 2009
    • 2008
    • 2007
    • 2006
    • 2005
    • 2004
    • 2003
    • 2002
    • 2001
    • 2000
  • 1990
    • 1999
    • 1998
    • 1997
    • 1996
    • 1995
    • 1994
    • 1993
    • 1992
    • 1991
    • 1990
  • 1980
    • 1989
    • 1988
    • 1987
    • 1986
    • 1985
    • 1984
    • 1983
    • 1982
    • 1981
    • 1980
  • 1970
    • 1979
    • 1978
    • 1977
    • 1976
    • 1975
    • 1974
    • 1973
    • 1972
    • 1971
    • 1970
  • 1960
    • 1969
    • 1968
    • 1967
    • 1966
    • 1965
    • 1964
    • 1963
    • 1962
    • 1961
    • 1960
  • 1950
    • 1959
    • 1958
    • 1957
    • 1956
    • 1955
    • 1954
    • 1953
    • 1952
    • 1951
    • 1950
  • 1940
    • 1949
    • 1948
    • 1947
    • 1946
    • 1945
    • 1944
    • 1943
    • 1942
    • 1941
    • 1940
  • 1930
    • 1939
    • 1938
    • 1937
    • 1936
    • 1935
    • 1934
    • 1933
    • 1932
    • 1931
    • 1930
  • 1920
    • 1929
    • 1928
    • 1927
    • 1926
    • 1925
    • 1924
    • 1923
    • 1922
    • 1921
    • 1920

Le jour venait à peine de se lever sur un matin pluvieux lorsque deux jeunes, au petit-déjeuner des Jeunes Leaders du Sommet international des coopératives, se sont présentés pour convoquer tous les représentants de la jeunesse à une rencontre spéciale, entre 11 h et 14 h, mercredi. Ils voulaient faire le point sur la place qu'ils occupent dans le monde de la coopération.

«Nous ne sommes pas ici pour critiquer le sommet ou les coopératives. Nous voulons faire notre place et faire entendre nos voix», affirmait en entrevue Louis Cousin, de la coopérative française Solidarité étudiante, qui s'est présenté avec Rhiannon Colvin, fondatrice de la coopérative britannique AltGen, pour convoquer tout le monde à une séance de brassage d'idées.

Lire l'article complet sur le site lapresse.ca.