Le Sénat veut supprimer les mutuelles étudiantes d’ici à trois ans

La proposition de loi pour affilier les étudiants au régime de leurs parents a été votée en commission. La première mutuelle étudiante, la LMDE, a été mise sous tutelle à la suite de problèmes financiers.

 

« C’est un système tellement simple que jamais l’administration n’y avait pensé ! » La sénatrice UMP Catherine Procaccia défend une proposition de loi qui supprime purement et simplement les mutuelles étudiantes. Leur délégation de service public leur serait retirée. A la place, les étudiants seraient affiliés au régime d’assurance maladie obligatoire de leurs parents – 80 % d’entre eux seraient de facto rattachés à la caisse des salariés. Quant aux 600 à 800 salariés des mutuelles, ils seraient eux aussi transférés vers les régimes des parents. Ce texte a été adopté mercredi en commission des Affaires sociales et passera en séance plénière au Sénat le 18 novembre.

A lire sur le site des Echos.