Le renouvellement du référencement d’acteur(s) de complémentaire santé des fonctionnaires d’Etat

Toute la Recma

  • 2010
    • 2017
    • 2016
    • 2015
    • 2014
    • 2013
    • 2012
    • 2011
    • 2010
  • 2000
    • 2009
    • 2008
    • 2007
    • 2006
    • 2005
    • 2004
    • 2003
    • 2002
    • 2001
    • 2000
  • 1990
    • 1999
    • 1998
    • 1997
    • 1996
    • 1995
    • 1994
    • 1993
    • 1992
    • 1991
    • 1990
  • 1980
    • 1989
    • 1988
    • 1987
    • 1986
    • 1985
    • 1984
    • 1983
    • 1982
    • 1981
    • 1980
  • 1970
    • 1979
    • 1978
    • 1977
    • 1976
    • 1975
    • 1974
    • 1973
    • 1972
    • 1971
    • 1970
  • 1960
    • 1969
    • 1968
    • 1967
    • 1966
    • 1965
    • 1964
    • 1963
    • 1962
    • 1961
    • 1960
  • 1950
    • 1959
    • 1958
    • 1957
    • 1956
    • 1955
    • 1954
    • 1953
    • 1952
    • 1951
    • 1950
  • 1940
    • 1949
    • 1948
    • 1947
    • 1946
    • 1945
    • 1944
    • 1943
    • 1942
    • 1941
    • 1940
  • 1930
    • 1939
    • 1938
    • 1937
    • 1936
    • 1935
    • 1934
    • 1933
    • 1932
    • 1931
    • 1930
  • 1920
    • 1929
    • 1928
    • 1927
    • 1926
    • 1925
    • 1924
    • 1923
    • 1922
    • 1921
    • 1920

La procédure ministérielle de référencement d’acteur de complémentaire santé, dont le cahier des charges a été publié en décembre 2016, aura des conséquences variables sur la protection sociale des différents agents de la Fonction publique selon le ministère auquel ceux-ci sont rattachés. Alors qu’au ministère de l’Economie et des Finances, le seul acteur de référence retenu est une mutuelle, la MGEFI (Mutuelle générale de l’Economie et des Finances), dans d’autres ministères, c’est la mise en concurrence – autrement dit « la loi du marché » – qui prévaut. Au ministère de la Justice, la mutuelle historique a été supplantée par Intériale, en partenariat avec  Axa. Au ministère de l’Education nationale (un million d’agents), un triple référencement hisse sur le  podium Intériale et CNP Assurances aux côtés de la MGEN. Le rapprochement imminent MGEN-Istya-Harmonie permettra-t-il de conserver envers et contre tous l’esprit mutualiste chez les enseignants ?
Peut-être, à condition que les pratiques restent suffisamment solidaires pour que les adhérents potentiels puissent constater une plus-value qualitative au sein de ce nouveau groupe baptisé VYV.

Patricia Toucas-Truyen