Espagne: plus de 400 salariés de Fagor replacés au sein de Mondragon

La coopérative espagnole Mondragon, maison-mère du groupe d'électroménager Fagor, qui a déposé le bilan en novembre, a annoncé vendredi avoir réussi à replacer 417 salariés dans ses autres filiales, prévoyant de faire de même avec 400 autres d'ici six mois.

"Actuellement, 417 employés de Fagor Electrodomésticos travaillent déjà dans d'autres sociétés de la coopérative Mondragon", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

"De même, nous sommes en train de définir un plan pour procéder à 400 autres réaffectations dans les six prochains mois, en raison de la réponse extraordinaire des sociétés du groupe, surtout dans la branche industrielle, en offrant de nouveaux postes de travail pour donner des solutions aux excédents d'emplois dérivés de la crise chez Fagor", a-t-elle ajouté.

Le groupe d'électroménager Fagor, fleuron économique du Pays Basque espagnol, a déposé le bilan le 13 novembre en raison d'une lourde dette et de ventes en chute, menaçant plus de 5.600 emplois dans le monde, dont plus de 2.000 en Espagne.

La coopérative Mondragon, qui emploie 80.000 personnes dans 20 pays, s'est engagée à "offrir dans les prochains mois des solutions pour un collectif de 1.000 à 1.200 personnes", rappelle-t-elle vendredi.

Outre la réaffectation d'une partie des salariés de Fagor dans d'autres filiales, elle va proposer un départ en pré-retraite pour 300 autres employés.

Les branches françaises et portugaises avaient été les premières à tomber de l'empire Fagor, vieux de près de 60 ans: en Pologne, Fagor Mastercook (1.400 salariés) avait déposé le bilan le 31 octobre, suivie le 6 novembre par la filiale française FagorBrandt (1.800 salariés).

Les déboires de sa marque-phare constitue un terrible revers pour Mondragon, qui faisait jusque-là figure de miracle économique et social dans une Espagne en crise, avec une activité très diversifiée, allant de la fabrication de machines à laver à la distribution en passant par la vente de matériel sportif.

Mais chez Fagor, cinquième fabricant européen d'électroménager avec des marques comme Brandt ou De Dietrich, les ventes ont fondu de 37% depuis 2008.

Endetté à hauteur de 800 millions d'euros, il a essuyé au premier semestre une perte de 60 millions d'euros et son chiffre d'affaires a chuté de 19%, à 491 millions.

Source : AFP