Entreprises sociales & territoires: une réponse adaptée aux enjeux sociétaux

Les entreprises de l’Economie Sociale et Solidaire, au-delà de leur activité de production de biens et/ou services, poursuivent deux objectifs prioritaires : avoir une finalité sociale, sociétale ou environnementale et être créatrices d’emplois. À lucrativité limitée, elles cherchent à associer leurs parties prenantes à leur gouvernance. Par essence, les entreprises sociales représentent une réponse possible aux enjeux sociétaux d’aujourd’hui et de demain. Les collectivités locales et territoriales peuvent ainsi trouver dans ces entreprises une solution à leur problématique d’accompagnement de leurs citoyens.En favorisant la création d’entreprises sociales sur leur territoire, en étant partie prenante, les collectivités peuvent permettre de démultiplier leur impact au bénéfice de leurs usagers. En effet, l’entrepreneuriat social nécessite de maîtriser et conjuguer des compétences économiques, sociales et politiques. Un accompagnement spécifique pour la création d’entreprises sociales, qu’il soit individuel, auprès de l’entrepreneur social, ou collectif, s’avère donc nécessaire afin de mener à bien ces projets et de leur permettre de se pérenniser.

Si des dispositifs et outils d’accompagnement se sont multipliés ces dernières années, les initiatives sont encore récentes pour la plupart et, si elles suscitent beaucoup d’intérêt, elles restent encore mal connues. Pour recenser les bonnes pratiques et mieux faire connaître les dispositifs qui soutiennent la création et le développement des entreprises sociales sur les territoires, CHORUM, via CIDES, en partenariat avec ODYSSEM, a réalisé l’étude Favoriser la création d’entreprises sociales sur les territoires.

Menée à partir d’une analyse approfondie de 14 dispositifs d’appui à la création et au développement des entreprises sociales, de rencontres avec des experts représentant les différentes parties prenantes de la création de ces entreprises sociales, cette étude a pour objectif de donner des clés de compréhension et de choix pour démultiplier leur impact au bénéfice des projets sociaux.

Si l’étude revient sur l’importance d’accompagner le porteur de projet, elle met également en lumière l’intérêt de constituer des « écosystèmes » d’acteurs – collectivités locales, financeurs, institutionnels, acteurs de l’économie sociale et solidaire – permettant le partage de bonnes pratiques, l’échange et l’entraide au service du développement des entreprises sociales