Appel à la poursuite des politiques de soutien à l'économie sociale dans l’UE

Le 2 avril, l’intergroupe économie sociale du Parlement européen s’est réuni pour la dernière fois de cette législature. Il publie à cette occasion un mémorandum pour la poursuite des travaux sur l'économie sociale et les entreprises sociales, en préconisant trois axes.

Dans son Mémorandum pour les élections de mai 2014, l'intergroupe de l'économie sociale du Parlement européen appelle les partis politiques et les candidats aux élections européennes à s'assurer que, lors de la prochaine législature l’économie sociale et les entreprises de l’économie sociale présentes au sein de l'Union européenne sont classés à un niveau aussi élevé qu'ils sont évalués. Bien que de nombreuses initiatives politiques de soutien aient été lancées au cours de la législature précédente, l'économie sociale manque encore la reconnaissance légale et une appréciation complète de ses spécificités. De ce fait, il est primordial que ces initiatives de soutien soient développées au cours de la période 2014-2019. Le député Marc Tarabella, co-Président de l’Intergroupe de l’Economie sociale a présenté le Mémorandum lors de l’audition publique de l’Intergroupe qui s'est tenue aujourd'hui.

Dans son appel au prochain Parlement européen, l'Intergroupe de l'économie sociale se concentre sur trois thèmes. Tout d'abord, le nouveau Parlement européen devrait renforcer les espaces pour le dialogue sur l'économie sociale au sein du Parlement en établissant un Intergroupe de l’économie sociale successif au cours de la période 2014-2019. Deuxièmement, le nouveau Parlement européen devrait s'efforcer à mettre en oeuvre tous les rapports du PE sur l'économie sociale qui ont été adoptés pendant la législature précédente. De façon plus générale, l'Intergroupe réclame le soutien continu à l'évolution du secteur de l’économie sociale au sein de l'Union européenne. Le secteur de l'économie sociale représente plus de 10 % de toutes les entreprises de l'UE et 6 % de l'emploi total dans l'UE. Il renforce également la cohésion sociale et la participation civile. Le secteur a besoin de soutien, parce qu'il s'est avéré résistant et durable, même en période de crise financière, économique et sociale.

Les élections européennes de 2014 sont l'occasion de mettre en place des actions montrant le potentiel de l'économie sociale à faire face aux défis importants de la société. A cet égard, le Parlement européen a un rôle décisif à jouer pour assurer que ces exigences soient pleinement entendues et reconnues par toutes les institutions européennes et soient reflétées dans les politiques européennes qui répondent aux besoins et préoccupations de tous les citoyens de l'UE.

Le communiqué de presse

Le mémorandum