114 000 emplois d'avenir dans l'ESS? Etude du Crédoc sur les besoins en main d'oeuvre dans l'ESS, janvier 2013

Un rapport du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc) remis le 29 janvier 2013 à Benoît Hamon rappelle que  600000 salariés du secteur partiront à la retraite d’ici à 2020. Une aubaine pour les jeunes ? Le "potentiel maximum d’embauches annuelles pour les jeunes peu qualifiés",  s’élèverait à 114000. Ce chiffre est très concentré sur un faible nombre d’activité, le seul secteur de l’action sociale pensant à lui seul près de 59000 embauches potentielles. Il est aussi très concentré sur un faible nombre de métiers, les 20 premiers pesant 88 % du total : aides à domicile, aides-soignants, agents d’entretiens, jardiniers paysagistes, employés de maison… Le rapport souligne aussi le niveau élevé de précarité des emplois de l’ESS (63 % de  temps complet seulement, 58 % pour les associations).

Surtout, Michel Abhervé note que l'approche quantitative est largement contredite par l'analyse qualitative de ce même rapport : “Concrètement, les intentions de recrutement semblent se limiter à des remplacements de salariés dans le cadre de départs en retraite, congés maladie ou maternité. Les dynamiques de développement d’activités donnant lieu à des créations nettes d’emplois ont été très rarement relevées dans le cadre des entretiens réalisées pour cette étude”

Ce que confirme Recherches et Solidarités : seuls 30 000 emplois d'avenir seront probablement embauchés par les associations en 2013.